Guadeloupe, 18 avril 2015, la médiation professionnelle en une journée

Guadeloupe, 18 avril 2015, la médiation professionnelle en une journée
Pascale PINVILLE, Typhaine DECARPENTRIE,  Agnès TAVEL, Nadège DURAND PELLEGATTA, Olivier JERIER, Juliette VERNES, Léandre LACLEF, Remi DELAUNAY-BELLEVILLE  Jean-Louis LASCOUX, Jennifer THOMAS, Emmanuel ROBEIRI Absentes : Micheline REMION, Marie-Line REMION-PRUSSAT, Patricia MONA

1 : Pascale PINVILLE, Typhaine DECARPENTRIE,
2 : Agnès TAVEL, Nadège DURAND PELLEGATTA, Olivier JERIER, Juliette VERNES, Léandre LACLEF, Remi DELAUNAY-BELLEVILLE
3 : Jean-Louis LASCOUX, Jennifer THOMAS, Emmanuel ROBEIRI
Absentes : Micheline REMION, Marie-Line REMION-PRUSSAT, Patricia MONA

Pour la deuxième année consécutive, le 18 avril, en Guadeloupe, au Gosier, les médiateurs professionnels ont organisé une nouvelle journée sur les services qu’ils proposent. Pour en faire l’annonce, Pierre Francillone et Eric Rayapin de Guadeloupe Première, ont reçu Jean-Louis Lascoux, vice-président de la Chambre professionnelle de la médiation et de la négociation – CPMN, au journal télévisé du 15.

La journée a permis au public de connaître l’étendue des actions des médiateurs professionnels dont le champ d’activité couvre tous les aspects des relations. Le programme est cependant resté centré sur deux thématiques, l’entreprise et l’apport au contexte judiciaire. L’éducation et la formation ont également été fortement évoqués en raison du caractère transversal de la démarche pédagogique de la médiation professionnelle.

Après avoir témoigné des apports de la médiation professionnelle dans le dialogue social, Antonio Fernandes et Emmanuel Robeiri ont présenté la mise en application du Dispositif de Médiation Professionnelle Interne – DMPI® auprès de la société Orange.

Agnès Tavel et Rémi Delaunay Belleville ont échangé avec le public sur la déjudiciarisation des différends, en témoignant de l’implantation de la médiation professionnelle en Martinique, avec Jean-Louis Lascoux et le soutien du premier président Bruno Steinmann.

Les managers présents ont exprimé un vif intérêt pour les différentes expériences présentées. Le système judiciaire a été replacé dans le contexte d’application qui est le sien.

La Guadeloupe est désormais engagée sur la voie Caraïbéenne de la qualité relationnelle avec de plus en plus d’acteurs professionnels.

Lire également =>


Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar

wpDiscuz