Faire face aux incivilités l’approche d’un médiateur

Faire face aux incivilités l’approche d’un médiateur

L’aventure du développement de la qualité des relations.

Patrick ArzelAu temps jadis, les aventuriers parcouraient la Terre et revenaient avec des histoires de légende. Ils avaient rencontré de nouvelles civilisations et se proposaient de les conquérir pour en prélever les richesses. Exceptionnels étaient ceux qui se satisfaisaient d’être visiteurs, encore plus rares étaient ceux qui supportaient de n’être que de simples contributeurs. L’esprit de conquête et de possession assombrissait l’éclat de l’odyssée. Parcourir le globe, partir à la rencontre des autres qui vivent dans des conditions parfois bien plus difficiles, apporter un concours ou un secours, cet aspect de la vie est connu de Patrick Arzel. Mais il ne s’est pas arrêté là. Il s’est impliqué. Ou plutôt, il a cherché à comprendre. Désormais, ses expériences lui servent de socle pour vérifier la pertinence des théories. Son ancien métier l’a confronté à l’incompréhension humaine. A plusieurs reprises, il s’est heurté aux limites de l’imagination. C’est avec cette richesse qu’il vient témoigner ici, dans un ouvrage abondant, généreux, où il propose le recueil de nombreux concepts qui lui ont personnellement servi à progresser.

C’est là que j’ai rencontré Patrick Arzel, inscrit dans cette autre aventure, celle de la recherche sur la relation de proximité et de la communication interpersonnelle. Il est un homme d’échange, de partage et de don.  Dans ce domaine, on ne parle plus vraiment d’aventure, mais plutôt d’une quête. Patrick Arzel est de ceux dont les objectifs convergent vers la qualité des relations humaines. C’est ainsi que je connais Patrick, avec une démarche combinant la rationalité, et, par delà  les incertitudes, les doutes et les croyances, le respect de la personne.

Il se fait auteur, sans ambition me dit-il, parce qu’il veut offrir l’état d’une restitution de ses acquis à un moment donné, pour partager ses observations et ses performances. Au travers des moyens qu’il présente, flirtant avec des courants différents sur les relations humaines,  il veut ouvrir des possibilités de discussion.

Le lecteur va pouvoir suivre dans ces pages cette aspiration de conceptualisation et d’harmonisation dans les expériences dont témoigne Patrick.  Ensemble, lecteur et auteur, vont probablement pouvoir se retrouver dans cette recherche de cohérence entre la pratique et les référentiels théoriques.

Patrick s’est choisi une spécialité, celle d’aider les personnes à faire face aux comportements qui leurs sont pénibles de la part d’autrui et qui parfois peuvent être carrément désagréables : les incivilités. Il a glané, étudié et comparé. Il  a compilé des savoir-faire pour être mieux avec les autres, leur permettre de progresser dans l’intimité de leur vie émotionnelle. Dans cette perspective, il a suivi la formation de médiateur professionnel après s’être fortement impliqué dans celle de coach. De toute évidence, il a trouvé dans la médiation professionnelle une structure de pensée. Il se réfère à cette une méthodologie parce qu’elle est une discipline qui non seulement vont bien avec l’approche rigoureuse qu’il a eu des situations, mais qui lui ont apporté le rappel constant de cette exigence.

Patrick est membre de la Chambre Professionnelle de la Médiation et de la Négociation – CPMN. Il est devenu un pionnier de cette nouvelle profession. Il contribue à la transmission d’une réflexion privilégiant l’engagement et la formation tout au long de la vie face aux situations délicates. Il transmet ses acquis, participe à des débats et anime des conférences. Il y présente les enjeux de la qualité relationnelle au sein des organisations, en se démarquant des approches tendant à faire porter aux personnes le poids d’une psycho-médicalisation. Avec la médiation professionnelle, il se fait promoteur des repères essentiels de la personne apprenante. Il participe aussi à une discussion plus large sur l’entretien de la laïcité, comme garantie de la liberté de conscience, de l’égalité des droits et d’expression. C’est ainsi que nous nous retrouvons ensemble, avec des parcours très différents. Nous nous retrouvons dans l’objectif de contribuer à –renforcer les repères d’éducation.

Dans un partenariat avec l’Ecole Professionnelle de la Médiation et de la Négociation – EPMN, Patrick propose des formations pour faire face aux incivilités. Le travail qu’il propose ici doit permettre à ses interlocuteurs d’identifier un partenaire pour les accompagner dans la recherche constante d’un mieux être dans les organisations.

Jean-Louis Lascoux

Jean-Louis Lascoux

Président de l'EPMN et vice-président de la CPMN. Auteur notamment de "Pratique de la médiation professionnelle", édition ESF



Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Faire face aux incivilités l’approche d’un médiateur"

avatar

Fabien Eon
Editor
1 année 10 jours plus tôt

Voilà une préface qui donne envie de lire le livre.

Patrick Arzel
Invité
patrick
1 année 8 jours plus tôt

merci Fabien, c’est du jean louis dans le texte !

wpDiscuz