100 médiateurs au RSI ?

100 médiateurs au RSI ?

Le RSI, Régime Social des Indépendants, sorte de sécurité sociale distincte de la CPAM chargée de collecter les cotisations sociales des indépendants, a mis en place, suite à des conflits récurrents, 100 médiateurs locaux et un médiateur national.

Leur mission : régler les différends avec les assurés par le dialogue.

Comment ?

En cas de litige, vous pouvez saisir le médiateur départemental si :

  • vous avez formulé une réclamation auprès de votre caisse mais un désaccord subsiste
  • vous n’avez pas engagé de procédure judiciaire

La tentation générale de vouloir transformer la médiation en procédure de conciliation est grande, elle apparait ici aussi.

Consommation, ravail, relation inter-entreprise etc, la volonté repose sur les mêmes causes qui ont transformé les procédures précédentes en échecs, traiter les dossiers de manière administrative au lieu d’accompagner la relation dégradée vers une sortie choisie par chacun.

Le « tout gratuit » symbolise la valeur que donnent les différents acteurs à la médiation, c’est un passe-temps pour les anciens dignitaires à la retraite ou à la recherche d’un poste honorifique.

Le médiateur du RSI, c’est gratuit. Si c’est gratuit pour l’indépendant lésé, la médiation a un coût, demande la mise en pratique d’un savoir, d’un savoir-faire et d’un savoir-être. Ce coût, si personne ne le rémunère, est assumé par le médiateur.

Il est donc demandé au médiateur de supporter les coûts des conséquences relationnelles de l’action de l’organisme auquel est attaché le médiateur.

Quels sont les 100 médiateurs départementaux du RSI ?

Les 100 médiateurs du RSI sont choisis par les présidents et directeurs des caisses régionales du RSI, en fonction de leur connaissance du monde de l’entreprise et des chefs d’entreprise indépendants. Ils exercent leur fonction bénévolement, en toute indépendance et impartialité.

Et si le médiateur bénévole/amateur ne parvient pas à concilier les parties, il y a un plan B :

Dans un second temps : le médiateur national

Si le désaccord persiste, vous pouvez contacter, en dernier ressort, le médiateur national par courrier, à l’adresse suivante :

Passer de l’adversité culturelle à l’altérité choisie

  • M. Le médiateur du RSI

Un conflit est caractérisé par la présence d’une composante juridique, d’une composante technique et d’une composante émotionnelle. La composante émotionnelle incitant à agir au delà de la raison.

Pour résoudre le conflit, il faut changer de paradigme et passer d’une vision administrative du monde à une vision relationnelle. C’est passer de l’adversité culturelle à l’altérité choisie.

Pour résoudre un conflit, il faut passer de la procédure au processus.

Pour résoudre un conflit, il faut passer de la conciliation, de l’arbitrage ou de la procédure judiciaire à la médiation professionnelle.

www.cpmn.info

Jérôme Messinguiral

Jérôme Messinguiral

Médiateur professionnel, chargé de communication de la médiation professionnelle (EPMN - CPMN - ViaMédiation) Secrétaire Général de ViaMédiation



Articles suggérés

La médiation par les pairs : acte II

Retour sur une expérience de plusieurs semaines dans deux classes de CM1/CM2. Si au départ le projet de résoudre des

Pas de conflits de voisinage sans affects.

3 histoires de voisins pour une conclusion, il n’y a pas de conflits de voisinages sans affects… C’est en écoutant

Lorsque le coaching rejoint la médiation

Dans un précédent billet (ici officiel de la médiation) j’évoquais les différences entre ces deux métiers que sont le coaching

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "100 médiateurs au RSI ?"

avatar

Gérard
Invité
9 mois 15 jours plus tôt

Personnellement je préfère passer par la case TASS. Au moins là, ça marche. Même quand le RSI se fait tirer l’oreille pour se soumettre au jugement au jugement , tôt ou tard il y est obligé

Gérard
Invité
9 mois 15 jours plus tôt

I apparait que le RSI est fatigué de se faire presque systématiquement condamné par le TASS. Il préfère bien sûr choisir ses médiateurs (indépendants) lui-même. Çà se comprend.
Le RSI nous prend vraiment pour des cons!!!!

kiefer
Invité
9 mois 8 jours plus tôt

Bonjour à tous.

Un petit commentaire, d’abord pour informer Jérôme que j’ai repris une (petit) partie de ses propos dans un article intitulé : « Médiation : côté « com » au moins, le RSI assure bien ».

Et ensuite, pour tous vous inviter à le lire, en suivant ce lien http://lauvikom.fr/index.php/2016/02/25/rsi-mediation-mediateur-thierry-kiefer/

Pour compléter la réflexion engagée ici par Jérôme. Ou pour avoir une confirmation qu’à force de « médiation Canadry Dry », le (dé)compte à rebours a effectivement bel et bien commencé pour les professionnels de la médiation.

Bien à vous,
Thierry KIEFER

wpDiscuz