Référendum démocratique ou polémique politicienne ?

0
693

Police municipale

La municipalité de La Courneuve a organisé le samedi 18 juin un référendum sur l’opportunité de créer une police municipale.

La question posée est un exemple intéressant d’expression polémique : « Êtes-vous favorable à la création d’une police municipale, impliquant pour son financement l’augmentation des impôts locaux et/ou la réduction des prestations municipales ? »

La polémique vient du fait que sous couvert d’informer les électeurs et de permettre un choix éclairé, la thèse du « oui » est présentée de manière défavorable, à la fois large et imprécise : tous ceux tentés de voter pour la création d’une police municipale tout en voulant conserver un droit de regard sur son financement sont condamnés à rallier la cause du « non ». Ou à s’abstenir (taux de participation : 9,7%)

La dynamique en jeu est celle de la contrainte, et utilise un stratagème décrit par Arthur Schopenhauer dans sa dialectique éristique, stratagème consistant à faire adhérer à une thèse en présentant l’antithèse sous un jour suffisamment défavorable.

La question est délicate, évidemment, et mérite un débat démocratique. Mais un référendum biaisé n’est ni un débat ni un procédé démocratique.