La médiation professionnelle va s’implanter en Côte d’Ivoire

0
1103
Une poignée de main pour la médiation professionnelle en Côte d'Ivoire entre Jean-Louis Lascoux et le premier ministre Daniel Kablan Duncan.

En partenariat avec la Cour d’Arbitrage de la Côte d’Ivoire – CACI, la médiation professionnelle va s’implanter en Côte d’Ivoire avec un projet tourné vers l’ensemble de l’Afrique. Le président Yacouba Tall envisage depuis plus de deux ans l’intégration de la médiation dans l’intitulé de la CACI qui deviendrait CAMCI. Mais son ambition est plus grande, puisqu’il a imaginé la création d’une première plate-forme culturelle et économique pour la médiation en Afrique.

En attendant, un événement d’une grande envergure s’est tenu les 4 et 5 juin à Abidjan. Annoncé le 08 avril à Abidjan, le 1er Colloque international sur la médiation a été officiellement ouvert par le premier ministre Daniel Kablan Duncan, accompagné à l’occasion du ministre du Commerce Jean Louis Billon, de celui de la justice, des droits de l’Homme et des Libertés publiques, Gnénéma Mamadou Coulibaly, et du président de la Cour suprême, René Aphing-Kouassi.

Le premier ministre Daniel Kablan Duncan est venu saluer les acteurs de cet évènement et l’ensemble des partenaires, dont le président de l’école professionnelle de la médiation et de la négociation – EPMN, Jean-Louis Lascoux. Il a témoigné de l’intérêt de l’ensemble de la société pour le développement de la médiation, établissant un lien fort entre le climat des affaires et celui de la paix sociale. Lors d’un rendez-vous matinal, le ministre de la justice, M. G. Mamadou Coulibaly, lui aussi très au fait de la médiation et motivé pour son développement, a exprimé son souhait de favoriser la formation des corps judiciaires à la médiation. L’accent a été mis sur les enjeux d’une nouvelle profession, celle des médiateurs, dont l’indépendance doit être préservée autant que ses garanties de compétences transversales.

Les soutiens des acteurs politiques sont enthousiasmant pour tous les professionnels réunis dans la recherche de relancer le plus vite possible et dans les meilleures conditions la vie sociale et économique de la Côte d’Ivoire. A plusieurs reprises, les hommes d’affaires présents ont rappelé leur détermination à contribuer à la stabilité du pays et à son épanouissement,

Ainsi, l’Ecole Professionnelle de la Médiation et de la Négociation – EPMN va avoir une première branche africaine implantée à Abidjan. La proposition de l’école est une action globale en direction de la société ivoirienne. Les chefs traditionnels ont d’ailleurs exprimé à Jean-Louis Lascoux et Aïcha Sangaré le souhait d’une formation pour leur propre fonction. Ils ont décidé de plaider en faveur de l’enseignement de la médiation à tous les niveaux de la scolarité, pour que la société civile soit porteuse de la médiation, en tant que droit ouvert à la libre décision plutôt que de continuer à promouvoir les formes de décision imposée. Ils ont exprimé leur sensibilité à l’idée d’une médiation promotrice de la qualité des relations et de la paix sociale.

Cette action d’une envergure aussi importante est encourageante pour la médiation professionnelle comme pour l’évolution des affaires et de la paix sociale en Côte d’Ivoire. La consécration de la CACI aux Espoirs de la médiation en 2015 ou 2016 est désormais à l’ordre du jour.

Les télévisions ivoiriennes et de nombreux journaux ont couvert cet événement, notamment :
* Discours du 1er ministre
Koaci.com
@bidj@n.net
Lebabi.net