Le métier de médiateur, compétences, formations et certifications

2
1870

La médiation, en tant que processus structuré, consiste dans la conduite d’un projet relationnel pour résoudre des conflits. Elle implique l’intervention d’un tiers neutre, impartial et indépendant, le médiateur professionnel. Le rôle du médiateur professionnel est d’assister les parties en conflit pour qu’elles élaborent ensemble un projet qui leur convient. Ce médiateur ne se base ni sur la morale, ni sur les aspects juridiques. Il n’impose pas de décision. Il aide les parties à réfléchir et à maintenir leur motivation à contribuer pour la résolution du différend. Il facilite le dialogue, encourage la réflexion individuelle et accompagne à la mise en perspective des choix de solutions.

La profession de médiateur est une profession d’assistance relationnelle qui peut être sollicitée dans le cadre de procédures judiciaires. Elle est associée au paradigme de l’entente et de l’entente sociale qui côtoie désormais celui du contrat et du contrat social. Elle se fonde sur l’extension, la préservation ou la restauration de la liberté de décision. Sa pratique est une dynamique contributive, avec les référentiels de qualité relationnelle promoteurs d’altérité.

Cette profession est émergente en France et dans le monde. C’est la profession du 21ème siècle. Elle est associée à une discipline à part, c’est-à-dire dont l’originalité ne doit rien aux autres approches des problématiques relationnelles, ni aux religions, ni à la morale, ni au droit, ni à la psychologie, ni à la sociologie ni à leurs dérivés. Et c’est donc une discipline à part entière qui a désormais comme nom l’ingénierie relationnelle. 

Les domaines d’intervention et les compétences nécessaires sont en discussion, tant la confusion est forte avec les professions traditionnellement impliquées dans la gestion plutôt que la résolution des différends.

Il est également important de souligner que la profession de médiateur est une profession indépendante, qui n’est soumise à aucune autorité, y compris celle des systèmes étatiques. Cela signifie que les médiateurs sont libres d’intervenir sans être soumis à des contraintes externes.

Cependant, les médiateurs professionnels respectent une déontologie et une éthique rigoureuses, afin de garantir leur posture de distanciation, en termes d’indépendance, d’impartialité et de neutralité dans toutes les situations de médiation.

Pour se former : www.epmn.fr

Livre blanc de la profession de médiateur contact@epmn.fr

2 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Lefeuvre
Lefeuvre
9 mois plus tôt

Médiateur est un métier et l’appellation « profession médiateur » est une usurpation ou une appellation fantaisiste. Le coeur des fondamentaux de la médiation qui se dit « professionnelle » est construit sur l’opposition avec d’autres développements des médiations. « Ingénierie relationnelle » qui sont les termes revendiqués laissent peu de place aux émotions et beaucoup aux techniques. C’est une option parmi le champ des médiations.