Cameroun, Camrail et Bolloré : la médiation contre la détresse d’un procès

Cameroun, Camrail et Bolloré : la médiation contre la détresse d’un procès

Accident du train de la Compagnie Camrail, filiale du groupe Bolloré, entre Yaoundé et Douala le 21 octobre 2016

La médiation contre la détresse d’un procès

Pour mieux traiter les plaintes déposées pour négligence et homicide volontaire contre Camrail et le groupe Bolloré, la CPMN recommande la médiation. Grâce à ce dispositif professionnel, les familles et les responsables de l’entreprise pourront engager des discussions constructives sur tous les aspects à aborder : la recherche d’apaisement, de dédommagement et de prévention.

Contexte

L’accident du train sur la ligne Yaoundé – Douala, le 21 octobre dernier a provoqué la détresse de nombreuses familles. Camrail s’est positionné de manière empathique pour envisager l’indemnisation des blessés et de leurs familles.

La compagnie a su réagir face à cette catastrophe ayant entraîné la mort de 79 personnes. Elle a pris en compte les besoins immédiats des familles en débloquant une enveloppe budgétaire destinée à la prise en charge des frais d’obsèques des passagers ayant perdu la vie. Elle a mis en place une cellule d’assistance aux passagers et à leur famille nommée CAP152, composé de près de 20 experts, joignable par numéro vert. Les missions qui sont confiées :

  • identifier les pertes, dommages et préjudices subis par les passagers du train 152,
  • suivre la prise en charge médicale des victimes ou de leurs ayant-droits,
  • visite quotidienne des établissements accueillant des blessés,
  • plus généralement s’assurer du traitement approprié des réclamations de l’ensemble des passagers du train 152 du 21 octobre 2016.

Malgré l’ensemble de ces mesures témoignant de la prise en compte des conséquences économiques personnelles et familiales, des plaintes ont été déposées contre les sociétés Camrail et Bolloré pour négligence et homicide involontaire.

Proposition

L’organisation de la médiation professionnelle, la Chambre professionnelle de la Médiation et de la Négociation – CPMN, représentée au Cameroun par Mme Simone Solange Feoketchang Kouatchou, propose qu’un dispositif de médiation professionnelle soit mise en place, plutôt que de ne laisser que le recours au système judiciaire. La médiation professionnelle offre une alternative à la dynamique d’affrontement judiciaire dont le principe est d’animer de la rancœur et de la rancune, en enfermant durablement les personnes dans des procédures pénibles, empêchant les deuils de se faire dans la sérénité.

L’intervention des médiateurs professionnels est méthodique, rationnelle et structurée. Elle renforce la démarche éthique mise en place. Elle témoigne de la volonté de la Compagnie ferroviaire de ne pas ajouter une dynamique violente de rapports de force, typique des procès, dans un contexte de souffrance.

Cette intervention a pour but d’aider les personnes à se sortir le plus rapidement possible d’une situation traumatisante dont le risque de dérapage peut aller vers la recherche d’un affrontement compensatoire.

Objectifs

La CPMN propose l’intervention de médiateurs professionnels :

  • Ils recevront les personnes impliquées.
  • Ils animeront les réunions d’information,
  • Ils aideront chacun à clarifier ses demandes
  • Ils accompagneront et faciliteront les négociations.

Responsabilités

Un accord de confidentialité sur les contenus des échanges dans le cadre du processus de médiation, est signé au démarrage de la mission par tous les participants, afin de protéger les acteurs de la mission.

Chaque médiateur professionnel est rigoureusement engagé par le respect de leur Code d’Ethique et de Déontologie – le CODEOME. Notamment, les médiateurs professionnels restent indépendants, impartiaux et neutres. Ils sont tenus à la plus stricte confidentialité.

Chambre professionnelle de la Médiation et de la Négociation – CPMN

http://www.cpmn.info

France : 16, cours Xavier Arnozan – 33000 Bordeaux

Tel. +33 557.88.27.79

Cameroun : BP 8569 Douala

Tel : 00237695911753

E-mail feoketchangkouatchou@yahoo.fr


Articles suggérés

Foire de Paris et médiation professionnelle : un partenariat durable au service des visiteurs

Foire de Paris et médiation professionnelle : un partenariat durable au service des visiteurs C’était en 2012, 14 médiateurs professionnels ont

La CPMN pour l’évolution de la médiation familiale obligatoire

M. le Directeur de Cabinet Ministériel, Le Ministère de la Justice et le Ministère délégué à la Famille ont mis

Proposition volontaire de médiation

Dans notre communiqué suite aux rencontres 2011, nous avions affirmé cette idée de proposition volontaire de médiation. Il fallait l’institutionnaliser

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar
wpDiscuz