La médiation professionnelle, c’est quoi ?

2
1389

Dans un premier temps, la médiation professionnelle s’adressait aux organisations. C’était avant l’année 2000. Désormais, le public est devenu plus important. La médiation professionnelle est définie comme une discipline de la qualité relationnelle, instrumentée d’un processus structuré visant la résolution des conflits. Elle constitue une contribution à la culture d’entreprise, pour la construction, l’entretien et l’amélioration des comportements managériaux et du dialogue social. Elle renforce la recherche de concentration de l’entreprise sur ses objectifs compétitifs. Elle fait partie du tableau de bord des organisations comme moyen d’anticipation des difficultés relationnelles et de prévention des situations pénibles.

Pour l’entreprise

L’intégration de médiateurs au sein des organisations n’est pas une contradiction. La culture de neutralité et d’impartialité apportée aux médiateurs professionnels leur permet de discuter avec les partenaires sociaux et de mettre en place la charte d’indépendance indispensable à leur action. Ils ont ainsi un rôle spécifique très distinct du rôle d’arbitre du chef d’entreprise, de porte-parole des représentants du personnels et de négociation des représentants syndicaux. S’ils ont une approche individualisée des problématiques relationnelles, comme par exemples dans le cas des risques psycho-sociaux, ils peuvent intervenir comme facilitateurs dans les différends d’envergure collective.

Cette intégration présente l’avantage de normaliser le recours à la médiation. Ainsi, dans les cas où les médiateurs internes ne peuvent plus agir, le recours aux médiateurs professionnels indépendants s’inscrit dans la culture de l’entreprise.

Pour les personnes

Des médiateurs professionnels interviennent auprès de particuliers, dans les situations de voisinage, d’héritage, de séparation, etc. Le caractère spontané de la demande d’intervention d’un médiateur professionnel est un moyen quasi assuré d’un accord. Le travail d’entretien de la volonté des parties de trouver un accord constitue le cœur même du savoir-faire du médiateur professionnel. Là où l’imagination semble faire défaut pour trouver une issue, le médiateur professionnel est une ressource. Il ne se réfère pas à ce qui, selon l’interprétation des uns ou des autres, devraient être fait. Il permet aux personnes d’examiner leur situation en les aidant à trouver la solution la plus adaptée. La qualité de cette solution peut dépendre de la faisabilité, des conditions incontournables, des contraintes réelles. Aussi elle peut se situer sur une échelle allant de la solution la moins insatisfaisante à la plus satisfaisante. Elle pourra aussi, par delà les limitations que l’on se donne parfois, aller de la solution la plus durable à des sauts de puce avec des solutions temporaires. Cette richesse des possibles facilite la conclusion des accords. C’est au médiateur professionnel de savoir les accompagner. C’est là l’essentiel de sa formation.

Et c’est une grande différence avec les médiateurs utilisant des techniques associées aux psychothérapies. Ces dernières conduisent à considérer que la liberté pourraient consister à choisir entre l’adversité et l’altérité. Les personnes en conflit seraient libres d’aller se soumettre à une décision arbitrale ou de choisir un processus débouchant sur leur libre décision. Liberté illusoire. La médiation professionnelle a pour but de faire émerger l’implication des parties. Elle ne s’arrête pas au refus conflictuel des parties en conflit. Le médiateur est missionné pour permettre aux parties d’identifier leur intérêt à mettre un terme à leur différend.

Médiateurs professionnels, société et système judiciaire

Les mêmes différends passent de la vie civile et commerciale au système judiciaire. Quand ils en arrivent là, c’est pour les personnes le sentiments de l’ultime recours : obtenir un arbitrage qui permettra de dire où sont les torts et les raisons, à défaut d’y être parvenu par les échanges, les polémiques et les affrontements. Comment imaginer que l’intervention d’un médiateur puisse changer les choses ? Dans une situation conflictuelle, qui n’a pas le sentiment d’avoir fait preuve d’intelligence ? Comment un tiers pourrait-il faire mieux ? En conflit, le regard porté par les protagonistes, leurs soutiens et conseils sur ceux ceux affirment pouvoir accompagner la résolution sont mis à l’index, considérés, selon leur force de conviction, comme des rêveurs angéliques, des vaniteux ou des prétentieux… La dynamique conflictuelle rejette ce qui pourrait l’éteindre. Les discours sont affutés. L’entraînement ne manque pas. Les moyens sophistiques poussent dans le langages comme les mauvaises herbes dans les jardins.

Le système judiciaire, en matière civile, répond à l’incapacité des personnes de créer elles-mêmes la solution qui doit mettre fin à leur différend. C’est un système qui prolonge l’esprit de soumission et les limites qui sont imposées très tôt à la prise de décision individuelle.

Face aux habitudes d’abandon de l’affirmation de soi, les médiateurs professionnels sont des acteurs du renforcement de l’autonomie des personnes. Leur formation outille leur posture, en dépassant les idées reçues sur le bon sens et l’intuition. Elle vise l’acquisition d’une démarche rationnelle pour accompagner la qualité des relations et la résolution des différends. C’est dans cette perspective que l’offre de l’EPMN-Médiateurs Associés s’est renforcée et que vous êtes invité(e) à découvrir et à faire découvrir le site entièrement relooké et renouvelé.

Médiateurs Professionnels
Invité

Et n’oubliez pas de rejoindre le cercle de la médiation professionnelle sur les réseaux sociaux..,

Bos Christian
Invité

cela a au moins le mérite d’être claire sur la Médiation Professionnelle…