Meilleurs voeux 2012

0
1062

L’année 2011 a été une période de construction pour la médiation professionnelle. La posture de l’EPMN (le centre de formation continue) et de la CPMN (la chambre syndicale professionnelle), avec son réseau étendu ViaMédiation, est reconnue comme celle qui, affichant la rigueur d’une discipline à part… et à part entière, apporte le plus à la professionnalisation de la médiation.

Il s’agit d’abord de former des professionnels à la qualité des relations et, corrélativement, à la résolution des conflits, avec la méthode associée à l’engagement ISO 9001 de l’EPMN. Dans tous les cas, avec la médiation professionnelle, il ne s’agit pas de gérer les conflits, mais de les résoudre. Dans tous les cas, il s’agit de promouvoir la qualité des relations humaines, la force de l’implication dans l’engagement et la prise de responsabilité dans les décisions.

Il s’agit ensuite d’entretenir la rigueur de cette discipline chez les praticiens qui se regroupent au sein de la structure représentative de la médiation professionnelle : la CPMN. Il s’agit d’apporter aux usagers les garanties d’indépendance, de neutralité, d’impartialité et de confidentialité qu’ils sont en droit d’attendre et d’exiger d’un service de qualité. En effet, il s’agit d’un domaine aussi sensible que celui de la santé physique. Il s’agit de résoudre une mauvaise équation qui compromet la qualité de la vie et le confort moral.

En 2011, la communauté européenne a fortement incité les États membres à mettre en place la médiation, tant sur le plan judiciaire que sur le plan conventionnel. Le législateur européen a repris l’expression que j’ai conçue pour la médiation professionnelle en affirmant que la médiation est un processus structuré. Le législateur français a suivi et fait quelques efforts. A défaut d’être à la pointe de l’innovation et de la promotion de la Liberté, la France est désormais dans le mouvement de l’aide à la libre décision. Des pas ont été franchis et l’EPMN et la CPMN sont les moteurs d’un courant de pensée qui permet aux médiateurs professionnels de se faire identifier comme des acteurs sociaux de promotion de la qualité des relations humaines, de la prévention des tensions et de la résolution des conflits.

Depuis dix ans, chaque année a connu ses événements. Le temps est si vite passé et le nombre d’actions a été si important qu’avec mon équipe, je n’ai pas pu réunir en un volume ces dix années de représentation de la médiation professionnelle. L’ouvrage qui a été publié pour les 10 ans de la CPMN et diffusé lors des rencontres annuelles témoigne de la richesse de cette conception de la médiation que j’ai élaborée et qui aujourd’hui connait un développement puissant, avec un nouveau diplôme, un master 2 avec l’IAE de Bordeaux 4, des partenariats avec l’IMAQ, au Québec, des relations entretenues au Portugal, et des nouvelles relations en Algérie, en Côte d’Ivoire…

L’année 2012 semble s’annoncer comme celle de l’internationalisation. Des contacts viennent d’un peu partout dans le monde et sur plusieurs continents. Pourtant, notre ambition reste de faire progresser la médiation professionnelle juste là, à côté de chez nous, pour que nous puissions disposer d’un service efficace d’établissement, d’entretien ou de rétablissement de la qualité relationnelle, le plus rapidement possible. Cette démarche est exigeante. Elle vise l’objectif que nous sachions promouvoir une représentation active, une représentation pédagogique de la qualité relationnelle.

Merci à vous tous. Merci de votre implication pour que la médiation professionnelle soit plus claire et plus efficace. Une profession est en émergence. 2012 annonce une nouvelle brique à l’édifice.