Foire de Paris et médiation professionnelle : 12 jours d’accueil des visiteurs

1
1208

La Foire de Paris vient de fermer ses portes. Le temps de faire un premier point de l’apport de la médiation professionnelle au sein de ce temple de la consommation est venu.

Les médiateurs professionnels se sont impliqués. Leur investissement lourd est une des composantes de la réussite de cette première, mise en place entre la Foire de Paris et la Chambre Professionnelle de la Médiation et de la Négociation.

Cette expérience a été l’occasion de mesurer la portée de la médiation en matière civile comme acteur de régulation sociale. En 12 jours, les médiateurs professionnels ont reçu environ 230 personnes. La médiation a été perçue comme pertinente dans des domaines très différents, marquant ainsi la pertinence du processus structuré de résolution des conflits dispensé par l‘Ecole Professionnelle de la Médiation et de la Négociation. Ce processus transversal est le seul garantissant une efficience de la médiation dans des domaines aussi variés que la consommation, les troubles de voisinages, le patrimoine, la famille, les conflits inter et intra-entreprise. Souvent, les médiateurs ont pu conseiller les visiteurs sur le principe de base de la qualité relationnelle et du dialogue. Ils ont jouer leur rôle sociétal de régulateurs.

Ainsi, la résolution de conflit n’a pas été la seule identification positive de l’apport de la médiation professionnelle. Des organisations impliquées dans l’économie sociale et solidaire et des organisateurs de salons professionnels ont perçu toute l’importance que revêt la médiation professionnelle en matière de prévention des conflits mais également de tiers indépendant, neutre et impartial favorisant le dialogue social là où parfois il est dans l’impasse.

Les litiges se répartissent différemment selon les jours, selon une logique qu’il conviendra d’analyser. Les conflits propriétaires-locataires ont été majoritaires certains jours, d’autres, les différends sur l’exécution d’un contrat commercial étaient en nombre. Certains après-midi, les différends entre exposants et clients sur la Foire de Paris ont été majoritaires. Et il y eu nombre de problèmes de succession, prêts bancaires, différends entre municipalité et administré, conflit de voisinages, avec des architectes. Une partie des personnes venant à notre rencontre souhaitaient tout simplement avoir des informations sur la profession de médiateur professionnel, ne comprenant pas vraiment qu’elle était la posture du médiateur professionnel, sa place dans le système judiciaire, comment avoir recours à un médiateur, etc.

Géographiquement, même si la majorité était de la région parisienne des personnes de toute la France sont venues à notre rencontre et dirigées vers le médiateur le plus proche de chez elles, à noter aussi des Belges, un espagnol…

De nombreux différends ont bénéficié d’une approche inimaginable, celle d’une discussion rendue impossible par l’adversité qui redevient possible par l’altérité que développent chez les protagonistes les médiateurs professionnels, je citerai ce cas édifiant :

Un couple vient à la rencontre des médiateurs professionnels pour un conflit avec son voisin portant sur une bande de 20cm de terrain, l’homme, nonagénaire, étale devant le médiateur les preuves de sa bonne intention et de sa légitimité de point de vue, cadastre, plan, tout y passe. La voie de l’adversité lui est apparue comme seule voie possible pour parvenir à ce qui lui parait juste, pour une bande de 20cm de terrain.

En quelques mots d’un raisonnement aporétique pertinent le médiateur remet les faits dans leur contexte. Le nonagénaire se retourne vers sa femme et lui dit : le médiateur a raison, d’un coup il replie tous les plans, cadastres, arguments et repart à l’évidence plus léger en ayant fait un choix éclairé. Le médiateur a joué ici son rôle de régulateur social en permettant de mettre en perspective les faits. En prenant de la hauteur, ce couple a pu prendre une décision objective.

Ce conflit, qui aurait pu passer en jugement a trouvé une solution apaisée avant même que le conflit ne soit déclaré.

Je garde en mémoire un différend entre un exposant et une cliente qui a sollicité notre aide pour la protéger :

Lors d’un achat sur la Foire le montant de la transaction carte bleu était erroné, de 65 euros le montant est passé à 650euros. N’ayant pas les fonds nécessaires la cliente s’est sentie en danger. L’exposant se rend compte trop de tard de la méprise et fait sur le champ une reconnaissance de dette en bonne et due forme et propose à la cliente de passer le lendemain pour lui régler la différence. La cliente est arrivée vers nous paniquée, étant persuadée qu’elle s’est faite avoir et qu’il n’a pas l’intention de la rembourser, voulant porter plainte au commissariat. A nouveau, le rôle du médiateur a été de lui permettre d’analyser les faits objectivement, de voir qu’elles sont les différentes possibilités et de faire un choix apaisé et éclairé. Cette dame a attendu le lendemain et est venue chercher le remboursement auprès de l’exposant, évitant ainsi une impasse relationnelle, des procédures longues qui auraient mis en péril ses finances avant de recevoir un remboursement qui lui était dors et déjà acquis et qui aurait pu être suspendu par la procédure.

Il convient ici de mettre à l’honneur les médiateurs professionnels qui se sont investis jour après jour avec la conviction d’apporter une nouvelle liberté aux visiteurs de la Foire : la liberté de pouvoir choisir entre procédure et médiation, la liberté de choisir entre adversité et altérité.

Un médiateur près de chez vous afin d’en savoir plus ou de le saisir c’est simple, l’annuaire des médiateurs professionnels est à télécharger ici 

Etaient présents :

Aïcha Sangaré  

Fabien Eon 

Antonio Fernandes 

Mélanie Jumelet-Bueno 

Jean-Louis Lascoux 

Agnès Tavel 

Jean-Bruno Chantraine 

Elisabeth Sarrato 

René Canfin Doco 

Jérôme Messinguiral 

Ivan Martin 

Anne Géraud-Pertuiset 

Philippe Dumoulin 

Jésus Rubio 

Pour lire le journal quotidien de la Foire de Paris il vous suffit d’accéder aux commentaires de l’article publié avant la Foire de Paris

 

Jean-Louis Lascoux
Admin

Quel boulot ! Félicitations à tous. Parfois, le temps a été un peu long dans la fraîcheur des premiers jours, avec une vingtaine de visiteurs le premier WE. Mais ensuite et jusqu’à la fin les visites ont rendue l’ambiance plus chaude…