Séparation et garde d’enfants, une justice inadaptée ?

5
1153

Family iconRevenons sur le cas de ce père qui en s’exilant dans le haut d’une grue pendant trois jours a attiré l’attention de tous pendant un weekend. Cette action a permis de mettre en évidence le problème de la garde d’enfant lors d’une séparation.

Suite à la suppression de ses droits de garde et de son autorité parentale, ce père s’est senti obligé de se mettre en danger pour se faire entendre, à défaut de s’être fait écouter.

Ce père qui n’a pas respecté la loi en soustrayant son enfant à la garde de la mère, a-t-il l’intention  de  l’enfreindre à nouveau ?

Actuellement dans 72 % des séparations la garde d’enfant est accordée à la mère cela ne veut pas dire que seuls 28% des pères sont capables d’assumer la garde de leur enfant… et le ressenti du père est il pris en compte par le système judiciaire ?

Mme Taubira ministre de la justice et Mme Bertinotti ministre chargée de la famille prônent le développement et la mise en place de la médiation dans des cas comme celui-ci. Actuellement dans les cas de séparation 4 à 8 % des couples vont en médiation familiale.

En effet la médiation, a fortiori si elle est professionnelle, peut être une autre voie de règlement des différends, moins longue et coûteuse et plus à l’écoute, car elle permet de prendre en compte la partie émotionnelle de ce type de conflit.  Un processus bien déterminé par la Chambre Professionnelle de la Médiation et de la Négociation, amène les différents protagonistes du désaccord à reconstruire entre eux  une inimaginable discussion pour trouver la meilleure solution à la résidence de l’enfant. Après avoir établi avec le médiateur un accord verbal ou écrit, celui-ci pourra être ensuite homologué.

Plus d’informations sur le site d’une association pour les parents séparés http://lplm.fr/spip/

HABLA
Invité
HABLA

Tout d’abord, je souhaiterai faire part de ma propre expérience, dès la fin du premier  entretien avec le juge des affaires familiales concernant le  jugement pour la garde de mes enfants. La juge nous à fortement conseillé d’aller voir au préalable un médiateur familial afin de pouvoir régler le conflit à l’amiable et  elle a donné à chacun des parties un fascicule publicitaire avec les coordonnées de l’association de médiation de la Martinique à FDF. L’idée était, d’après elle, de pouvoir s’entendre sur les conditions  de garde des enfants. J’ai trouvé cette préconisation très intéressante, c’est pourquoi je me suis… Read more »

Jérôme Messinguiral
Admin

Le seul lobbying ici est du lobbying pro-médiation, la question posée est autre que le cas particulier, étant particulier il n’a pour vocation que d’attirer l’attention sur un phénomène plus large que le cas présent. La question posée est plutôt celle-ci : la différence justifie t’elle une inégalité ? La réponse actuellement apportée parait insuffisante aux yeux d’un grand nombre de parents, cette histoire n’étant que le paroxysme d’un phénomène latent depuis la libération sexuelle et la liberté que chacun demande depuis. Liberté réclamée qui peut se traduire par la liberté de pouvoir être accompagner en cas de séparation pour mettre… Read more »

Jean-Louis Lascoux
Admin

La question est moins de juger de la justesse de la manière de parler, de penser, d’agir, et même de se faire comprendre, que de bien identifier qu’il y a une problématique posée par un ensemble de personnes ; une problématique qui trouve de l’écho et qui mérite d’être plus qu’écoutée : d’avoir une réponse.

JFP
Invité
JFP

Tout à fait d’accord ! Je voulais juste signaler que le cas précis de ce père perché jetait une sorte de discrédit sur la cause dont il s’est servi pour arriver à d’autres fins que celles mises en avant… Que cela ait pu permettre que cette problématique soit posée est une bonne chose en effet… Qu’il y ait eu un écho gouvernemental, encore une meilleure chose! S’il est possible qu’une action, contestable à la base, puisse à terme engendrer plus de médiation, tant mieux! Mains n’abusons pas pour autant d’actions contestables… Le lobbying me semble assez éloigné de la médiation…… Read more »

JFP
Invité
JFP

Malheureusement, le cas de Serge Charnay est un très mauvais exemple tant sa démarche paraît chaque jour un peu plus entachée d’arrières pensées assez éloignées de son “problème” personnel, étant visiblement membre d’un mouvement anti-féministe, comme ont pu le laisser entrevoir les propos qu’il a pu tenir à l’encontre des ministres (femmes) du gouvernement. Voir : http://www.lexpress.fr/actualite/societe/serge-charnay-pere-eplore-ou-figure-de-proue-du-masculinisme_1222501.html