Rencontre des médiateurs du grand Sud-Ouest

1
2776
By suphakit73, published on 07 April 2012 Stock photo - image ID: 10078955

réunionmars

Présentation des membres présents

  • ·         Mireille Carrier
  • ·         Anne Daniel-Richardson
  • ·         Véronique Dreuil
  • ·         Séverine Grosjean
  • ·         Jérôme Messinguiral (visioconférence)
  • ·         Emmanuelle Puy Roullet
  • ·         Jésus Rubio
  • ·         Elisabeth Sarrato (visioconférence)
  • ·         Christophe Tigier

Excusés

  • ·         Marie-Thérèse Telléchéa
  • ·         Lionel Raffin
  • ·         William Renault

A l’ouverture, nous nous félicitons de nous retrouver à 9, et regrettons que Marie-Thérèse, qui avait confirmé sa présence, ait dû se décommander au dernier moment pour raisons de santé.

  • Présentation d’une activité de médiation professionnelle développée en lien avec un cabinet d’avocats, par Anne Daniel-Richardson.

Les activités des médiateurs et celles des avocats n’ont pas de contradiction implicite et fatale. Ainsi que le démontre Anne dans sa présentation, le médiateur est une solution pour l’avocat. Et vice-versa.

Voir la présentation, ci-joint.

  • Organisation du GSO en représentations locales de la CPMN

Anne Daniel Richardson accepte la responsabilité de correspondant local. La même proposition sera faite prochainement à Alexandre Gabriel. Les correspondants locaux de la médiation professionnelle interviennent au nom de la CPMN, de l’EPMN et de Via Médiation sur leur périmètre, qui peut correspondre à une ville, un département, un bassin d’emploi etc. en fonction des besoins. Tout périmètre, en fait, susceptible de présenter un intérêt pour la promotion de l’activité. Ils ont en charge, sur la base de leurs connaissances de terrain, de mettre en œuvre ou de proposer des idées d’initiatives et de développement, pour lesquelles la région les aide, en termes d’organisation, de promotion, de participation…

réunionmars2

  • Retour d’expérience de la réunion tenue à Toulouse avec la CGPME 31 le 29 janvier

Le 29 janvier la médiation professionnelle, les huissiers de justice et la CGPME 31 se sont rencontrés autour d’un petit déjeuner. La médiation professionnelle, comme souvent, était victime du flou qui entoure la médiation et de la communication encore trop limitée sur les différents courant de la médiation : juridique, religieux, psychologique et médiation professionnelle.

La médiation professionnelle commence par s’occuper de la constante émotionnelle du conflit. Quel que soit le contrat, le conflit présente une charge émotionnelle importante à cause de la dégradation de la relation. A la signature du contrat, la confiance règne. A la première incartade, la défiance modifie la perception de la relation, petit à petit, bardée de surenchère, la méfiance prend le pas et transforme la relation en conflit.

La délégation Grand Sud-Ouest de la médiation professionnelle a permis aux membres de la CGPME présents de s’approprier ces notions importantes et d’adhérer à la vision que nous leur avons proposée.

Voir « La CGPME 31 et la médiation professionnelle » sur http://www.mediatoroscope.com/2013/02/04/la-cgpme-31-et-la-mediation-professionnelle/

  • Points d’actualité
    • Foires internationales de Toulouse (du 6 au 15 avril) et de Paris (du 30 avril au 12 mai). Qui peut y participer (et, d’ailleurs, en quoi cette participation consiste-t-elle) ?

La Foire internationale de Toulouse n’est plus une manifestation d’actualité pour cette année, car nous n’avons pas réussi à reprendre le contact avec les interlocuteurs qui étaient les nôtres. Il convient de les relancer dans la perspective de celle de l’année prochaine.

    • Point sur les matinales de la médiation à Toulouse en septembre

Elisabeth et Véronique se chargent de coordonner la préparation de l’initiative dans ses quatre dimensions principales : planning, locaux, intervenants, invités (communication).

Veiller aussi à préparer le dossier « Projet » pour la Chambre.

Nous éprouvons quelques difficultés à trouver un titre pour l’initiative. Le thème en a été défini lors de la rencontre de janvier. Il s’agit de réfléchir sur la pertinence de la médiation professionnelle pour résoudre les problèmes de risques physiques et mentaux au travail (voir annexe ci-après, une réflexion d’Emmanuelle à ce propos). Toutefois, nous avons d’ores et déjà l’engagement de principe de deux avocats de participer en tant qu’intervenants : Maître Dabadie, de Pau et Maître Sabatté, de Toulouse.

1 Commentaire
Inline Feedbacks
View all comments
Jérôme Messinguiral
Admin
11 années plus tôt

La visioconférence nous a permis de mobiliser des médiateurs professionnels qui n’avaient pas la possibilité de bloquer une journée entière. Une excellente solution de dépannage.

Cette réunion a été riche d’enseignements grâce au retour d’expérience présenté. A chaque réunion cette pratique est renouvelée et le médiateur qui s’en occupe est totalement impliqué, ce qui permet d’acquérir de nouvelles compétences…