Coup double pour la médiation professionnelle dans le Grand Sud-Ouest

1
4433

Les 19 et 20 juin se sont tenues, respectivement à Saintes (17) et à Rodez (12), les 2èmes rencontres des médiateurs professionnels du Grand Sud-Ouest. Oui ! Deux initiatives coup sur coup, distantes de près de 500 km l’une de l’autre. Et cela, alors que les cheminots venaient de décider, avec une légitimité qu’aucun médiateur professionnel ne saurait leur contester, qu’ils avaient quelques enrichissements à apporter au débat national sur l’avenir de nos transports ferroviaires… Au départ, le calendrier 2014 des rencontres était bien calé, dates fixées, déplacements programmés… Presque de façon un peu plan-plan. Le 20 juin, c’était Rodez, dans l’Aveyron, pour la présentation publique du Tableau officiel des Médiateurs professionnels. Rodez, point final ! Point final ? C’était un peu vite oublier l’audace débordante des médiateurs de la CPMN ! Lorsque notre ami et collègue Alexandre Gabriel nous annonçait, fin mai, qu’il serait présent en qualité de médiateur interne sur le stand de la RÉSE (Régie du Syndicat des Eaux) à l’occasion du 6ème Carrefour des Communes à Saintes, dans la Charente-Maritime, il n’y eut aucune hésitation. C’était incontournable : il fallait tenir les deux ! Pari risqué ? Peut-être, mais pari tenu ! 19 juin, Saintes… Un grand merci à Alexandre pour son invitation et son accueil. La rencontre fut l’occasion pour Véronique Lafitte, correspondante du groupe bordelais de la CPMN, de retrouver Agnès Gaillard et Dominique Le Saux, médiateures certifiées de La Rochelle, croisées lors de la formation. Et de faire la connaissance de Pascal Ferrand, autre titulaire du CAP’M, qui nous rejoignait en début d’après-midi. Si aucun des trois n’est, à l’heure actuelle, membre de la Chambre, nos discussions n’en furent pas moins constructives et apparemment convergentes. Très vite, nous prenons nos marques sur le salon. Avant tout, une visite plus que de courtoisie au stand de la RÉSE. Nous sollicitons Monsieur Christian Peyrat, Directeur, à qui nous proposons de réaliser une photo immortalisant, une fois encore, l’Espoir de la Médiation décerné à sa régie en… 2012 ! Pour la mise en place très précoce, fortement accompagnée par Alexandre, d’un dispositif de médiation interne… A cette occasion, les Tableaux officiels des Médiateurs professionnels sont également remis aux médiateurs de Charente-Maritime. Puis nous nous installons pour concrétiser notre rencontre, partager nos expériences, travailler nos difficultés et tracer l’avenir de la médiation professionnelle. Tout d’abord, un point sur la situation de chacun. Il en ressort l’expression et le regret d’un certain isolement après la formation. Alexandre est invité, s’il le souhaite, à rejoindre le groupe de la CPMN récemment constitué à Bordeaux, puisqu’il se trouve à une heure à peine de distance. En tout état de cause, quatre médiateurs professionnels sont inscrits au Tableau en Poitou-Charentes : Brigitte Le Bian Delbeke, présente avec nous le matin, Alexandre lui-même, Annie Guion et Iannis Madej. Pourquoi pas un groupe Poitou-Charentes ? Alexandre évoque la difficulté de sa posture, à la fois de médiateur et d’expert. La suggestion lui est faite de rencontrer Eric Cordonnier, de Bordeaux qui, à bien des égards, pourrait être dans une situation similaire. Par ailleurs, Alexandre propose son aide et son expérience dans la mise en place du DMPI, la médiation professionnelle en interne : avis aux amateurs ! Au moment de partir, Brigitte propose de travailler sur un recensement des prescripteurs potentiels, à partir d’un annuaire auquel sa position d’employeur lui permet d’accéder. Rendez-vous est pris pour début août afin d’examiner comment ce projet peut prendre corps. Nos invitées, Agnès et Dominique, sont très intéressées par un échange d’expérience. Elles témoignent de n’être pas véritablement parvenues à développer leur activité de médiation (pour le moment !). Différentes raisons sont évoquées, à la fois personnelles, mais également dépendantes de l’environnement professionnel. Chacun écoute avec attention la situation des entreprises de La Rochelle, souvent des petites structures. Si les conflits sont là, les entreprises ne disposent pas des moyens pour faire intervenir un médiateur et la discussion s’engage sur les efforts de dimensionnement à déployer en direction de ce type de prescripteurs potentiels. Elles hochent la tête en écoutant Véronique témoigner de l’expérience bordelaise de rencontres avec des fédérations professionnelles telles que la CAPEB. Elles travaillent dans le domaine des Ressources Humaines et il serait peut-être utile que Florence Wattel, autre collègue de Bordeaux, puisse entrer en contact avec elles. Pascal Ferrand, quant à lui, se déclare convaincu de la qualité et de l’efficacité de la formation qu’il a reçue, comme nous tous, à l’EPMN. Mais il « regrette qu’elle ne soit pas reconnue par nombre de tribunaux ». Selon lui, une réflexion serait à conduire dans ce sens au sein de la Chambre et nous lui expliquons qu’en effet, c’est ce que nous ne cessons de mettre en œuvre. La question de leur adhésion ou de leur retour parmi nous est posée à nos trois amis invités… Une autre remarque surgit au fil de la discussion. Ne devrions-nous pas engager une action de la Chambre pour la création d’une rubrique « Médiation » ou « Médiation professionnelle » dans les Pages Jaunes ? Il est difficile d’être identifié par ce biais à l’heure actuelle car les seules rubriques possibles sont « tribunaux, centres de médiation », « médiation familiale », « médiation judiciaire »… Au final, contacts pris, l’information à été diffusée de la tenue du Forum de la médiation professionnelle à Bordeaux pour le 20 septembre prochain… Grand rendez-vous 2014 de la médiation professionnelle dans le GSO. … 20 juin, Rodez Mais le second épisode la saga de ces 2èmes rencontres 2014 se déroulait le lendemain avec comme cadre Rodez. A l’aube, bien entendu ! « La médiation professionnelle, votre atout qualité relationnelle ». Tel était le thème, ambitieux de par le panorama qu’il se proposait de parcourir, de cette présentation aveyronnaise. Jérôme Messinguiral, en effet, avait développé les déclinaisons diverses qu’offre la médiation professionnelle, selon 4 axes :

  1. La médiation professionnelle,
  2. Le manifeste,
  3. Le tableau des médiateurs,
  4. Le DMPI®

En fin de matinée, la presse locale, via La Dépêche du Midi, nous faisait l’honneur et la surprise de sa visite. Un intéressant entretien se tenait alors avec une journaliste fort pertinente et à l’écoute de nos propos. Le journal a d’ailleurs relayé cette entrevue dès le lendemain, avec un respect remarquable des valeurs de la médiation professionnelle. Plus d’informations sur le site du cabinet JMS Médiation. Les enseignements de cette double rencontre serviront certainement à d’autres, afin de faire connaître plus largement la médiation professionnelle et de générer ainsi davantage de débouchés pour les médiateurs de la CPMN. Cela n’est possible que si nous nous regroupons pour promouvoir nos valeurs et mettre en place des actions qui leur correspondent. Véronique Lafitte Jérôme Messinguiral Jésus Rubio

1 Commentaire
Inline Feedbacks
View all comments
Alexandre GABRIEL
Alexandre GABRIEL
9 années plus tôt

Merci à tous les trois pour ce magnifique article !