Reconduction de la convention SICOVAL à Toulouse

0
2699

Après une année de pratique de la médiation professionnelle et plus généralement de la qualité relationnelle en son sein, le Sicoval a reconduit pour un an la Convention de Médiation externalisée ViaMédiation pour la Résolution des Conflits initiée en mars 2013. Pour mémoire, le Sicoval est une communauté d’agglomérations, située sur le territoire du Sud-est toulousain. Trente six communes, « à l’entrée de Toulouse, aux portes du Lauragais, le long du Canal du Midi »[1]… Mais aussi plus de 1000 agents intervenant dans des domaines aussi diversifiés que l’aménagement du territoire, l’innovation technologique et scientifique, les services à la personne, le développement durable, etc. Le service se définit comme chargé de « construire un territoire où chacun trouve sa place »[2], en promouvant la solidarité et la cohésion sociale, mais aussi « un développement économique respectueux des équilibres territoriaux, sociaux et environnementaux intégrant les dimensions agricole, commerciale et artisanale »[3].

Il est toujours délicat de tirer un bilan en termes de qualité relationnelle. Comment mesurer ce qui aurait pu survenir si ce travail n’avait pas été mis en place ? Toutefois, le rapport conventionnel remis par Ad Médiatio Cabinet, le médiateur professionnel, à l’issue d’une année d’exercice mettait en évidence plusieurs éléments susceptibles de dégager un « solde » positif :

  • la façon dont les agents se sont emparés de cet outil, mis à leur disposition par le service dans le cadre de ses obligations en matière de prévention des risques au travail,
  • le nombre d’entre eux qui s’est effectivement adressé au médiateur et, parmi eux, le nombre de médiations directes demandées et réalisées,
  • la coopération entre le médiateur et le « Groupe de Prévention et de Suivi des Risques Psycho-sociaux » du service, ainsi qu’avec la médecine du travail…

Au total, cette pratique d’une année de prise en compte de la qualité relationnelle a été récompensée, en 2013, par l’octroi d’un Espoir de la Médiation, solennellement remis lors du Symposium 2013 de la Médaition professionnelle qui se tenait à la Bibliothèque nationale de France, les 17 et 18 octobre derniers (voir vidéo ci-joint). Le Service était, à cette occasion, représenté par Monsieur Bruno Mogicato, Président du CHS et Monsieur Philippe Lemaire, Directeur général des Services.

Le Sicoval, comme toutes les collectivités territoriales, traverse une période de mutation. Les transformations sont à certains égards volontaires. Mais sous d’autres aspects, c’est le sentiment de la contrainte qui domine. Les motivations financières en particulier, donnent lieu par nature, à de multiples approches et débats. Dans un tel environnement, la qualité relationnelle et spécifiquement la médiation professionnelle se sont assurément avérées un instrument efficace dans l’accompagnement du changement.

La nouvelle convention concentre le travail du médiateur sur des axes fondamentaux, afin de rendre son intervention plus efficace dans la prévention et la résolution des conflits :

  • Permanences à la demande,
  • Permanences dématérialisées avec engagement de réponse sous 48 heures, à partir d’un numéro vert mis en place par le service auprès de ses agents,
  • Entretiens de qualité relationnelle
  • Et, bien entendu, médiation.

Sur ce point particulier, un nouveau dispositif de déclenchement de chaque demande de médiation permet au Sicoval de suivre l’évolution numérique du besoin. Est-il besoin de préciser que ce dispositif préserve de façon rigoureuse l’obligation de confidentialité qui s’impose au médiateur et que le service partage ?

Dans ses préconisations, le médiateur soulignait aussi l’existence de plusieurs autres outils :

  • Le DMPI® (Dispositif de Médiation professionnelle interne) en est un et l’on sait à quel point il peut s’avérer efficace sur le milieu du travail[4].
  • Le recours à l’Etude SIC (Stratégies et Interactions en Communication) en est un autre. Agréé SIC, Ad Médiatio Cabinet est un interlocuteur crédible et avisé sur la mise en œuvre de ce processus permettant à un collectif à la fois de détailler la communication à l’œuvre en son sein, de prévenir ou de résoudre les conflits qui peuvent le traverser et enfin de sensibiliser chacune des personnes qui le composent aux bases de la qualité relationnelle.
  • Enfin, Ad Médiatio Cabinet a insisté sur le fait que la meilleure prévention est, en la matière, une formation élargie des personnels ou, à tout le moins, des managers aux principes et aux techniques de la qualité relationnelle. L’EPMN (Ecole professionnelle de la Médiation et de la Négociation) dispose pour cela d’un catalogue exhaustif et intervient en interne comme en externe…

La reconduction de la convention contribuera à démontrer à l’épreuve des faits la nécessité de placer la qualité relationnelle au cœur même des préoccupations de l’entreprise vis-à-vis de ses ressources humaines. Ce que les médiateurs professionnels appellent « Ceux qui font l’entreprise » !

[1]http://www.sicoval.fr/index.php

[2]http://www.sicoval.fr/connaitre/index.php

[3]http://www.sicoval.fr/connaitre/objectifs/projet.php

[4]Voir notamment l’article « Frédéric Lauze, médiateur de la Police nationale a remis son premier rapport », sur http://www.mediatoroscope.com/