Un dialogue social au couteau

0
840

A Evry, un conflit entre employeur et employé expliquerait les raisons pour lesquelles un homme de 41 ans aurait été poignardé à plusieurs reprises dans le thorax et l’avant-bras, selon Le Parisien.

Tous les différends entre employés et employeurs ne finissent pas comme ça, fort heureusement, néanmoins, tout conflit suit un cheminement logique vérifié, vérifiable, reproductible.

Oublions quelques minutes l’issue de ce conflit qui n’est qu’une hypothèse vraisemblable mais pas avérée tant qu’elle n’est pas prouvée.

coffee-1030971_1920

Au départ, selon l’employé, un différend sur une somme d’argent, somme toute assez banal entre employé et employeur qu’une somme d’argent soit l’aspect technique d’un mécontentement.

Cette confrontation a, semble t’il, suivi une trajectoire bien identifiée pour les médiateurs professionnels, celle de la dégradation de la qualité relationnelle.

Devant l’incompréhension réciproque, la volonté pré-supposée d’arnaquer l’autre et l’attitude autoritaire afin de soumettre l’autre à sa solution, les surenchères ont pu fuser et en arriver à un extrême, une issue dramatique, digne de l’adversité.

Les issues en adversité sont clairement identifiées, il y a l’abandon (la fuite en fait), la domination (jusqu’à ce qu’un autre, plus fort le domine) ou la résignation (apparente, préparant revanche mais en se pliant à la domination de l’autre)

Ces issues peuvent toutes finir de manière dramatique, en cause la dégradation de la relation, l’incapacité à se distancier des évènements, avec un enjeu individuel dont il faut reconnaitre la légitimité et toute la bonne intention que chacun met à promouvoir ce qui compte pour lui, mais manifestement concrétisé avec la maladresse dont chacun de nous est capable.

Pour passer de cette adversité dramatique à une altérité toute en légèreté, il est parfois nécessaire d’avoir recours, le plus tôt possible, à un tiers, neutre, indépendant et impartial, dont la diligence et la compétence sur la relation font de lui un professionnel de la médiation.

Les issues possibles en altérité allègent la vie, réduisant le conflit en confrontation constructive des idées, permettant la prise de décision sereine et la mise en oeuvre d’un choix pérenne.

Au sein d’une entreprise, un dispositif veillant à la qualité des relations est une source de satisfaction au travail, de prise en compte de la santé des salariés et des dirigeants. C’est une réponse opérationnelle à un devoir commun. Le devoir du dirigeant de mettre en œuvre tout moyen pour prévenir les risques relationnels mais aussi le devoir du salarié de fournir à la hauteur de son engagement contractuel ce pour quoi il est rémunéré.man-1240832_1920

Le dialogue social est en débat, il est temps d’intégrer les nouveaux fondamentaux du dialogue social pour assurer dès aujourd’hui la réussite des entreprises, la reconnaissance des personnes, l’autonomie, la satisfaction et l’affirmation individuelle.

Informations : www.dialogue-social.pro