L’éthique et la déontologie de la profession de médiateur

0
428

L’ouvrage que je viens de finaliser sur “L’éthique et la déontologie de la profession de Médiateur” intéresse en premier lieu les Médiateurs Professionnels, pour leur formation exigeante et leurs interventions. Cette profession que j’ai initiée s’identifie par son organisation : la CPMN et son Code, le CODEOME.

Mais la profession de médiateur est un nouveau pilier de la vie en société. Chaque personne peut avoir besoin de se repérer parmi les activités et la profession de médiateur : sa rigueur, sa technicité, sa contribution à la vie en société, son référentiel postural, méthodologique et éthique.

En effet, le terme de médiation est polysémique, ouvert à l’intervention de tout tiers (arbitre, négociation, coach, conciliateur, moralisateur, conseil) extérieur à une relation, tandis que la “médiation professionnelle” et la profession de médiateur professionnel se fonde sur un nouveau paradigme, celui de l’Entente et de l’Entente Sociale.

Et c’est vrai qu’en initiant la “médiation professionnelle”, une définition néosémique (nouveau sens) du concept de médiation a émergé. Elle est exclusive à l’EPMN et aux praticiens de la CPMN.

La médiation professionnelle est un mode d’intervention d’un tiers, le médiateur professionnel, spécialiste de l’ingénierie relationnelle qui intervient dans la perspective de l’entente et de l’Entente Sociale.

Poster un Commentaire

avatar