Transformer une contrainte en opportunité

0
1603

Transformer une contrainte en opportunité, c’est savoir faire face à ce qui peut être perçu comme contraignant, mais qui en fait est l’occasion de faire évoluer une situation. Il existe de nombreuses contraintes dans la vie d’entreprise. Prenons l’exemple de la sécurité et de la santé au travail.

Vous savez sans doute que tout employeur doit répondre à son obligation générale de sécurité et santé envers ses salariés, imposé par le Code du Travail, notamment son article L.4121-1 ?

L’employeur est considéré comme responsable des risques auxquels les salariés sont exposés ou peuvent être exposés.

Les situations peuvent être étonnantes. Prenons le cas d’une altercation entre deux salariés ou entre un client, un fournisseur et un salarié « l’employeur doit faire en sorte d’y mettre un terme », vous diront les juges, sur les pas d’un législateur bien taisant lorsqu’il s’agit d’être pragmatique. Alors certes l’employeur doit y mettre un terme et un terme précisons-le définitif, mais de quelles manières ?

L’organisation d’une entrevue entre les salariés impliqués dans cette altercation n’est pas suffisant. La Cour de Cassation par un arrêt récent du 17 octobre 2018 a en effet estimé que la mise en place par l’employeur d’une réunion entre deux salariés en situation de conflit n’était pas suffisante, reprochant à l’employeur de ne pas avoir déployé les moyens idoines pour empêcher un nouvel affrontement. Faute de ne pas avoir rempli ses obligations en matière de sécurité, une sanction sous la forme de dommages et intérêts s’en est suivie.

C’est bien dans le cadre de la prévention et l’anticipation que le dispositif législatif se positionne… Difficile d’accepter celui-ci lorsque l’on considère que tout va bien dans son entreprise ? Difficile de se plier une fois de plus, à des contraintes qui alourdissent de plus en plus la gestion d’une entreprise et de fait sans doute sa rentabilité ?

Et si en définitive, cette contrainte n’en était pas une ?

Quelle est votre définition de l’entreprise ?

Vous me décrirez certainement, ce qui fait l’entreprise : ses statuts, ses contrats, son Kbis bref tout ce qui est de nature juridique.

Vous me décrirez également, ce que fait l’entreprise : son savoir-faire, ses prestations, bref tout ce qui est de nature technique.

Généralement, en terme de rentabilité et d’efficience, vous évoquerez la nécessité de contrats bien rédigés, bien « ficelés », bien « bordés » sans faille, pour s’assurer des meilleures garanties juridiques. Par ailleurs, vous mettrez en avant votre excellence dans le savoir-faire qui vous caractérise et vous rend et performant.

Mais avez-vous pensé à ceux qui font l’entreprise ? toute la masse salariée sans laquelle l’entreprise ne pourrait produire, se développer, exister même. La nommer masse salariale est d’ailleurs maladroit car il s’agit de chacun des salariés pris dans son individualité. Cet humain est pourtant au cœur du débat.

Cet humain a besoin d’exister en tant que tel et chaque jour passant, a besoin de se situer dans ce qu’il fait au quotidien : il est en quête perpétuelle de sens et avant tout de reconnaissance.

Alors au-delà des exigences légales, n’est-il pas plus intéressant d’apporter des réponses à ces besoins ? la rentabilité d’une entreprise n’en sera que plus assurée car passant par la reconnaissance et conséquemment, l’implication de tous les individus la composant.

La Médiation Professionnelle en entreprise, telle qu’elle est pratiquée par les Médiateurs Professionnels de la CPMN, par son approche rationnelle et ses outils en Ingénierie Relationnelle, permet de mettre en place un système efficace de management basé sur l’entente. Elle permet un accompagnement pour une meilleure cohésion d’équipes.

Ainsi, finalement vous me direz… tout chef d’entreprise a donc le choix ? subir ou réfléchir utilement ? il peut sans doute transformer une contrainte en véritable opportunité, et… vous aurez raison.