Les médiateurs professionnels du GSO sous le soleil automnal du Causse

2
1204

Brumeux au lever du soleil, ce 13 décembre allait vite prendre la tournure ensoleillée qu’il recouvrait quoi qu’il en soit pour les médiateurs professionnels du Grand Sud Ouest : une belle journée de fin d’année, clôturant un cycle de réflexions en commun et de convivialité partagée. A l’ouverture de la séance, il y avait celles et ceux de Pau, de Rodez et de Toulouse, autour de notre collègue et ami William Renault, médiateur professionnel de la première heure et personnalité bien connue « dans le coin »… Nous sommes installés dans les salles imposantes du Causséa, au cœur du causse, aux pieds de la Montagne noire, environnés à la fois de nature et d’entreprises à forte valeur ajoutée, pour une matinée de travail sur les thèmes qui nous tiennent à cœur et ressortent de notre activité. Nos rencontres étant autant que possible organisées autour d’un thème particulier, il s’agit, pour cette fois, d’examiner ensemble l’outil que constituent les conventions type mises à disposition par le réseau de la médiation professionnelle, Via Médiation. Deux exemples de conventions récentes réalisées par des membres de notre groupe sont donc distribués et décortiqués dans le détail : prestations, durée, négociation, tarifs, mise en œuvre, conformité avec la posture du médiateur professionnel… Aucune question n’est éludée. A travers deux heures d’étude et d’échanges, nous (re)découvrons que la trame de nos conventions représente une économie considérable de temps pour le médiateur sollicité par une entreprise ou un service, tout en autorisant une latitude d’adaptation aux besoins concrets du client pratiquement sans autre limite que les principes sur lesquels s’appuie notre conception de la médiation, impartiale, neutre et indépendante, mais aussi tenue à une stricte confidentialité.

Suivent, plus ou moins formellement, diverses considérations sur les expériences que nous traversons, les projets qui sont les nôtres, les positions et perspectives de la Chambre, divers stages qui vont se tenir courant 2014… Nous nous arrêtons un bon moment sur la formation Profileur SIC®, prévu en juin et qui vise à permettre à un nombre plus important d’entre nous de maîtriser cet outil considérable et insuffisamment exploité. Ne serait-il pas judicieux d’en faire le thème de l’une de nos rencontres de l’année prochaine ? Assurément ! La décision est donc prise. Nous ne pouvons clôturer nos travaux sans ébaucher le calendrier 2014 de nos rencontres : quatre dates jalonnant avec ambition à la fois l’année et le périmètre du GSO. A soumettre au plus vite aux collègues dans leur ensemble !

En fin de réunion apparaissent deux invités que nous avions sollicités dans la perspective de la rencontre. Un journaliste s’installe parmi nous et, attentif à la présentation de notre activité, nous questionne. Sa préoccupation centrale est celle de nos relations avec les métiers de justice et notamment les avocats. « Ne vous considèrent-ils pas comme des indésirables ? » Pour illustrer sa question, il compare nos rapports avec ceux des sages-femmes et des obstétriciens. Il couvrait, quelques jours auparavant, une manifestation au cours de laquelle le sujet est venu de façon brûlante… C’est Anne qui prend la parole pour expliquer, comme elle l’a fait devant nous il y a quelques mois, que ces contradictions relèvent de conceptions hâtives et inexactes, quand elles ne sont pas tout simplement portées par des lobyistes qui défendent leur pré carré ! Au contraire même, son exemple est là pour le prouver : elle a mis en place deux contrats avec des avocats ou des cabinets d’avocats, qui s’exécutent actuellement pour le plus grand bénéfice des uns comme des autres… Sans oublier le cœur du problème : les clients !

Notre second invité suscite à la fois l’admiration et la curiosité. Il s’agit de Gérard Eychenne, « sportif français qui a d’abord exercé la profession d’ajusteur tourneur fraiseur, puis de technicien réseau en informatique. Il a commencé la pratique de la voile à l’âge de treize ans et arrive deuxième en 1977 à la coupe nationale JET (barreur). En 2006, un accident de parapente lui occasionne une triple fracture vertébrale. Handicapé, il fait une recherche pour reprendre un sport maritime et opte pour une discipline de la voile handisport : le Miniji puis sur les supports “Access” tels que le Skud 18, le 303 en simple et double, et le Liberty. » Or, ce qui rapproche Gérard des médiateurs professionnels, c’est le fait qu’au hasard des rencontres et sous la poussée des convictions, l’EPMN et la CPMN se sont engagées depuis quelques années dans une action de sponsoring de son activité sportive.

Nous passons à table ensemble et il nous explique, avec un indéfinissable mélange de modestie et de passion, ses performances, ses déceptions, la façon dont il a rencontré la médiation professionnelle… Et le plus enthousiasmant de ses projets d’avenir : Les championnats du monde Hansa Class à San Francisco (USA) en Liberty, en 2014. Assurément Gérard, la médiation professionnelle sera présente à tes côtés pour ce défi : « La médiation professionnelle est indissociable de l’éthique. Aucun médiateur professionnel ne saurait s’affirmer par exemple pour la peine de mort, c’est une question d’éthique ; aucun médiateur professionnel ne saurait soutenir, par connivence ou silence, des actes portant atteinte à la vie, c’est encore une question d’éthique. La solidarité, qui est ce qui peut rester quand on ne s’entend plus et que l’on a des responsabilités qui continuent de nous unir, est également une question d’éthique. La médiation professionnelle ne saurait se tenir à l’écart des actions de solidarité, de soutien et d’entraide. A l’occasion d’une rencontre sur le petit port de Thonon-les-bains avec Gérard Eychenne, le choix a été fait que la médiation professionnelle serait à ses côtés dans son projet en 2012, pour le championnat de France Handivalide Miniji. Depuis, le partenariat a été renouvelé en 2013, et Gérard Eychenne porte haut les couleurs de la médiation professionnelle. »

Ainsi, sur ces perspectives de performance et d’avenir, s’est achevée la quatrième rencontre 2013 des médiateurs professionnels du Grand Sud Ouest. Rendez-vous l’année prochaine, pour pousser toujours plus loin le droit à la médiation pour tous.

20131213-180143.jpg

20131213-180351.jpg

trackback

[…] Brumeux au lever du soleil, ce 13 décembre allait vite prendre la tournure ensoleillée qu’il recouvrait quoi qu’il en soit pour les médiateurs professionnels du Grand Sud Ouest : une belle journée de fin d’année, clôturant un cycle de réflexions en commun et de convivialité partagée. A l’ouverture de la séance, il y avait celles et […] …read more […]

trackback

[…] Brumeux au lever du soleil, ce 13 décembre allait vite prendre la tournure ensoleillée qu’il recouvrait quoi qu’il en soit pour les médiateurs professionnels du Grand Sud Ouest : une belle journée de fin d’année, clôturant un cycle de réflexions en commun et de convivialité partagée. A l’ouverture de la séance, il y avait celles et […] …read more […]