Politique et Médiation au coeur de l’Ariège éternelle

0
1731
Crédit photo Roland Doumerg-DDM

Il n’est pas encore 7 heures du matin, ce vendredi 18 avril. Sur le parking du terminus du métro Ramonville Saint-Agne de Toulouse, les médiateurs professionnels se retrouvent avant d’embarquer pour leur 1ère rencontre 2014 des médiateurs professionnels du Grand Sud-Ouest. Arrivé la veille, Jérôme a fait le déplacement depuis Rodez. Tout comme Isabelle, qui débarque, elle, de Paris. Ses fonctions nationales de chargée des relations avec la presse pour la CPMN l’amènent à faire le tour des régions, où elle entend apporter son expertise au service de la communication sur le terrain. Robert, quant à lui, est un « ancien » de la Chambre. Il a souhaité être des nôtres. Nous voilà partis. Direction : la très jolie petite ville de Seix, au cœur de l’Ariège, à une heure trente à peine de Toulouse. Notre hôtesse d’aujourd’hui est Christine Téqui, médiateur professionnel fraîchement certifiée. Elle a accepté de nous accueillir et assurera la présentation du point principal que nous nous proposons d’examiner : Médiation et politique. Vaste sujet, vastes débats en perspective, mais l’affaire se présente bien. Christine est depuis peu élue maire de sa commune, pour un second mandat… Et au premier tour, s’il vous plaît ! C’est d’une double expérience que nous allons donc bénéficier sur ce délicat sujet : celle d’un médiateur professionnel, titulaire du CAP’M et membre de la Chambre, et celle d’une femme politique ayant tout lieu d’être fière de son action en la matière. Même si, entre nous, elle rougit lorsqu’on le lui dit… Sur la route qui fonce en direction des Pyrénées, enneigées et éclatantes sous le soleil, notre petite équipe commente les points à l’ordre du jour. Médiation et politique donc, mais aussi :

  • Participation de la médiation professionnelle à la Foire internationale de Paris 2014
  • Mise en place d’un groupe de médiateurs dans le périmètre Bordeaux Aquitaine

Robert s’enquiert avec un mélange de curiosité et de discrétion de la façon dont nous travaillons et médite sur la comparaison entre nos propos et sa propre expérience. A notre arrivée, nous retrouvons d’autres membres. Véronique, de Toulouse, fidèle participante de nos rencontres. Notre autre Véronique, de Bordeaux, en a profité pour prendre un week-end de détente à la montagne et s’est installée dans un petit hôtel en face de la mairie. « J’adore l’Ariège ! Et les ballades en montagne ! », confie-t-elle. C’est la première fois qu’elle assiste à une rencontre des médiateurs du GSO, mais sa présence est très appréciée : nous allons officialiser la création d’un groupe de la Chambre Bordeaux Aquitaine, avec des perspectives de déploiement enthousiasmantes. Au nombre des participants figure également Anne, notre correspondante locale pour le périmètre Pau Pyrénées Atlantiques, initiatrice et animatrice, avec une équipe médiateurs professionnels, d’un travail considérable avec les professions du droit. Christophe, enfin, un autre habitué de nos manifestations, venu cette fois presque en voisin, puisqu’il habite et travaille dans le département.

Seixgrp

Six médiateurs professionnels sont autour de la table. Avec nos trois invités, dont deux locaux, cette fréquentation est conforme à nos précédentes expériences. Mais nous soulignons, non sans une certaine satisfaction que, pour la première fois, un nombre significatif de collègues du périmètre, certifiés ou stagiaires, a tenu à s’excuser de n’avoir pu se joindre à nous. Seize, en fait, ce qui est effectivement digne d’être souligné. Cela témoigne d’un d’intérêt croissant pour la promotion de notre discipline et d’une conscience renforcée d’appartenir à la Chambre, dans le Grand Sud Ouest. Comme prévu, Christine nous entraîne dans une réflexion captivante et complexe, impliquant partis politiques, institutions, discours nationaux et locaux, enjeux de proximité… Sans oublier l’actualité internationale et ses inquiétants foyers de conflit. Quelle place ont nos valeurs dans ce vaste concert (d’aucuns parlent de cacophonie…) qui va du débat citoyen à l’injure publique, voire à la guerre ? Trois exemples servent de base à notre réflexion : la bataille sur le mariage pour tous, la campagne des élections municipales à Seix, dont Christine témoigne en direct et le développement de la situation en Ukraine… La politique est-elle forcément conflictuelle ? Comment œuvrer pour que le citoyen, s’il se sent déresponsabilisé, cherche plutôt à reprendre simplement sa place ? La rhétorique politique donne l’impression de laisser de côté le fond du propos, mais ne s’agit-il pas plutôt de redonner du sens ? Investir le pouvoir pour s’y maintenir durablement ou pour mettre en place des politiques publiques ? Au final, comment la médiation professionnelle est-elle légitime à intervenir ? Et dans quel espoir de résultat ? Notre posture de médiateurs professionnels nous conduit à « Donner du sens sur et donner des outils pour ». Il est d’ailleurs à noter que le Conseil d’Administration de la Chambre, tenu quelques jours après cette 1ère rencontre 2014 des médiateurs professionnels du GSO, a développé une réflexion similaire pour aboutir à des prises de position nationales. Sans prétendre clore le chapitre (quelle audace !), le débat va bon train, animé et touffu. A tel point que nous nous rendons compte un peu tard de l’heure… Un temps pour rappeler la participation de la CPMN à la Foire internationale de Paris, du 30 avril au 11 mai, au Parc des Expositions à Paris (inscriptions toujours possibles pour les médiateurs certifiés et stagiaires sur http://doodle.com/umr6edmu5746q6zq) et nous passons la parole à Véronique Lafitte. Elle présente la constitution en cours d’un groupe de la Chambre sur le périmètre Bordeaux Aquitaine. Nos collègues se sont fixé trois objectifs :

  • promouvoir la médiation professionnelle,
  • promouvoir les activités des membres du groupe
  • et partager expériences et compétences.

Par-delà ces axes structurants, ils ont en outre décidé d’organiser une Matinale de la médiation, le 12 septembre, sur le thème : « La qualité relationnelle au service de l’efficacité de l’entreprise ». « L’idée, ajoute-t-elle, serait de l’organiser avec le magazine Objectif Aquitaine, dont les matinales sont réputées, afin de parvenir à toucher les décideurs au sein des entreprises ». Une chose est certaine : tout le GSO sera attentif et, si possible, présent à cette matinée débat, dans la ville même où siège l’EPMN ! Notre région peut désormais s’enorgueillir de l’existence de deux groupes locaux, l’un sur le périmètre Pau Pyrénées Atlantiques, animé par Anne Daniel-Richardson, l’autre désormais sur Bordeaux Aquitaine. Une telle évolution est indispensable pour développer notre rayonnement sur le territoire et démultiplier l’impact de nos initiatives de popularisation de la qualité relationnelle et de la médiation professionnelle. La matinée s’achève à une heure avancée. Avant de nous rapprocher du restaurant qui nous a mitonné un déjeuner bien mérité, nous invitons un journaliste, informé par Christine et intéressé à la fois par notre rencontre d’aujourd’hui et par notre démarche en général. Isabelle Maillard, experte en la matière, prend les commandes pour un entretien dans une atmosphère bon enfant. Le Tableau officiel des Médiateurs professionnels sera présenté à Rodez, lors de la 2ème rencontre 2014 des médiateurs du GSO, le 20 juin prochain. Entre ce temps fort, la Matinale de Bordeaux et la perspective du Symposium 2014, l’année s’annonce riche !