Les médiateurs professionnels déploient leurs activités à Pau.

2
3925
Devant les locaux de Ax'Médiation

Le jour se lève à peine sur l’esplanade de la place de Verdun, au centre-ville de Pau. Les quelques véhicules qui ont dormi là attendent le réveil de la cité tout entière. Dans quelques heures, les médiateurs professionnels du Grand Sud-Ouest arriveront pour leurs 3èmes rencontres 2014, qu’ils ont tenu à célébrer ici. A quelques pas, au 31 de la rue Bayard, Anne Daniel-Richardson et son équipe s’affairent au premier étage du bâtiment, dans les locaux du Cabinet AXMédiation[1]. Correspondante de la Chambre professionnelle de la Médiation et de la Négociation (CPMN) pour les Pyrénées Atlantiques, Anne est, pour ce nouvel événement de l’année, l’hôtesse en charge d’accueillir l’équipe et ses invités. Une tâche dont elle s’acquitte avec un plaisir certain, assurée, à cette occasion, de rassembler aussi l’essentiel des effectifs palois de la médiation professionnelle.

Un peu plus tard, en effet, ils commencent à arriver, par vagues successives. En quelques minutes, la salle de réunion grouille de médiateurs professionnels, ravis de se retrouver, parfois de faire connaissance et impatients de se mettre à l’écoute du thème choisi pour cette session : « Conquérir de nouveaux clients pour développer mon activité ». Une préoccupation de déploiement, au sens économique de ce terme, qui assaille régulièrement, en début d’année, les médiateurs professionnels nouvellement certifiés, alors que se pose sans ambages la question de lancer leur structure professionnelle. Spécialistes reconnus de la qualité relationnelle, assurément, ces hommes et ces femmes se reconnaissent pourtant volontiers facilement démunis quant à leurs démarches commerciales et marketing…

Outre Anne notre hôtesse, il y a Séverine, stagiaire, qui travaille dans la fonction publique territoriale et s’occupe de questions de santé au travail. Emmanuelle, venue en voisine puisqu’elle habite dans les Pyrénées Atlantiques, est tout heureuse d’avoir pu « faire une médiation » et nous annonce postuler à la responsabilité d’une aire d’accueil des gens du voyage, à Pau. Jérôme, fidèle contributeur de nos initiatives, apporte l’expérience de ses fonctions de Secrétaire général de Via Médiation et de Secrétaire intérimaire de la CPMN. Jean-Louis, également stagiaire, mais en fin de formation, prend plaisir à nous expliquer qu’il s’occupe d’environnement. Il travaillait dans un cabinet de conseil puis, à partir de fin mai, s’est vu intégrer dans un gros cabinet d’avocats, à Paris, qui œuvre dans ces domaines. Isabelle, à son tour, évoque un parcours en PME et indique qu’elle est actuellement conseiller prud’homme (« employeur » précisera-t-elle plus tard, dans le cours de la discussion). Stagiaire également, son module « Médiation et droit » a été reporté, ce qui lui interdit, à son grand regret, de le faire avant un an. Elle aimerait développer la médiation professionnelle plus particulièrement en direction des PME/TPE. William a fait le voyage depuis le lointain pays albigeois. Il est particulièrement heureux de se retrouver en présence des collègues, lui que des difficultés de mobilité contraignent à s’excuser plus qu’il le souhaiterait de ne pouvoir participer à nos rencontres… Pour le coup, il est venu accompagné de Sophie. Cette dernière est également médiateur stagiaire. Ensemble, ils envisagent, lorsqu’elle sera certifiée, de créer une structure professionnelle dans laquelle lui s’occupera de coaching et elle de médiation. En plus des présents, nombre de collègues se sont excusés de n’être pas disponibles pour se joindre à nous pour cette fois. Il en va ainsi de Yves, Maria, Véronique, Brigitte, Elisabeth, Emmanuelle, Lucie, Christine, Christophe… Les « bordelais », en particulier, sont complètement immergés dans la préparation du 1er Forum de la médiation professionnelle[2], une généreuse initiative prévue pour le… Lundi suivant !

Pour explorer le thème de cette session, les médiateurs professionnels ont fait appel à Serge Canguilhem, Vice-président de la Chambre professionnelle du Conseil (CPC) pour le Pays  Basque. Serge travaille au sein du cabinet Alteem en tant que consultant sur des problématiques commerciales s’adressant aussi bien à des PME-PMI qu’à de grands comptes nationaux. Il pratique, par ailleurs, l’accompagnement de sportifs de haut niveau sur le changement d’activité. Il ajoute que la délégation Pays-Basque de la CPC regroupe 17 cabinets de conseil et 6 pour la délégation de Pau. La présence de Serge Canguilhem résulte d’un partenariat mis en œuvre depuis plusieurs années entre la CPC et la CPMN au niveau national.

La présentation commence par deux chiffres, valables dans le domaine du conseil en général :

·         81 % des cabinets de conseil ferment après 2 ans d’activité.

·         La moyenne du chiffre d’affaires (CA) d’un cabinet de conseil à 2 ans est de 36 000 Euros.

Serge développe ensuite son propos, exposant de nombreux principes commerciaux et de marketing applicables dans la création d’une structure professionnelle et permettant d’encadrer une perspective de développement solide.

[Voir le diaporama de la présentation]

L’organisation commerciale vient en premier. Ce que je souhaite faire, avec quelles ressources et quels outils ? Pourquoi ?

Une telle organisation suppose une structuration commerciale de l’offre, afin de maintenir un cap. Pour cela, on élabore un plan, à la fois organisation et outil : le plan d’action commerciale (PAC). Serge met en évidence trois moments clés :

Au départ de l’activité,
Suite à évolution de la structure, du marché ou de l’organisation,
Chaque période anniversaire.
En fin d’exposé, la discussion permet à chacune et à chacun de formuler certaines questions extrêmement concrètes et partagées par plusieurs d’entre nous dans le contexte des expériences professionnelles que nous cherchons à développer : comment élaborer un nom de nom de structure professionnelle ? Quel est l’intérêt de réserver un nom de domaine ? Quels impératifs de communication président à la création d’un logo ? Etc. Dans le courant de la réflexion, le sentiment point peut-être que, médiateurs professionnels, nous ne sommes pas très attirés, en réalité, par le niveau de d’efficience en marketing et en action commerciale que notre interlocuteur met en avant… C’est clairement son métier ! Alors ? Faire appel à des prestataires extérieurs ? Se contenter de « faire ce que l’on peut », en restant centrés sur un cœur de métier auquel nous tenons tout particulièrement ? Sans doute faudra-t-il bien plus d’expérience pour trancher cette question… A supposer qu’elle puisse l’être un jour !

Après ce temps d’interaction entre nous, les autres points proposés sont examinés, sans doute trop rapidement. Les travaux du Conseil d’Administration de septembre[3], le Forum de la Médiation professionnelle programmé pour le lundi suivant à Bordeaux[4] et, bien entendu, le Symposium 2014[5] dont l’échéance, arrêtée aux 16 et 17 octobre à Paris, approche…

Un nouvel outil au service des médiateurs professionnels et de leurs clients, Allomédiation, suppose que nous prenions les choses activement en mains pour être toutes et tous répertoriés. Il est à la disposition des personnes à la recherche de médiateurs professionnels proches de chez elles ou de l’endroit sur lequel une intervention est souhaitée. Ce site Internet permet d’afficher le ou les médiateurs professionnels en fonction d’un lieu géographique. Pour cela, chacune et chacun doit mettre à jour les informations de base dont la médiation professionnelle dispose de par l’adhésion à la CPMN. Enrichir son profil avec, par exemple, les départements sur lesquels on peut intervenir ou les régions, les villes, etc. permet de nous faire apparaître lors de recherche des visiteurs du site. On peut aussi mettre à jour la photo, en ajouter, installer un lien vers le site web professionnel… Tant de possibilités qui ne doivent pas être prises à la légère : plus on en dit sur soi-même et son activité, mieux on est visible et plus on est susceptible d’avoir des contacts. Attention, toutefois, à ne pas mettre des informations superflues ! Elles auraient un impact négatif sur la lisibilité du profil.

Concrètement, comment faire ? C’est simple ! Toutes les informations pratiques sont sur le compte rendu de des 3èmes Rencontres…

Le moment vient de passer à un développement de ces 3èmes rencontres que tout le monde attend : le repas convivial ! Cela peut prêter à sourire et pourtant ! Peut-on concevoir l’ambition de développer au plus large la qualité relationnelle et la médiation professionnelle, indépendamment de ces moments forts entre nous ? Assurément pas ! Avant de sacrifier à nos agapes trimestrielles dans un restaurant proche, nous notons toutefois en conclusion que le nombre de médiateurs stagiaires est très important parmi nous, pour ces rencontres : 4 sur 9 médiateurs et 1 invité. Il s’agit là d’un élément déterminant de notre orientation : intégrer au plus vite et de façon dynamique les stagiaires de la région. Cela permet d’ouvrir une perspective de déploiement de l’activité, à travers l’aide que nous pouvons apporter, dès le cursus de formation, à de futurs médiateurs professionnels.

Enfin, nous notons que la prochaine et dernière rencontre 2014 sera l’occasion de tenir, à Lavaur et sous l’égide de notre collègue William Renault, une rencontre sous la forme « matinale de la médiation ». Le thème et les modalités pratiques sont en cours de définition, mais la date est d’ores et déjà fixée : le vendredi 12 décembre, de 9 heures à 12 heures.

 

[1] http://www.axmediation.com/
[2] Voir l’article http://www.mediatoroscope.com/2014/09/25/le-forum-de-la-mediation-professionnelle-a-bordeaux/
[3] Conseil d’administration tenu le 17 septembre à Paris. Un compte rendu sera prochainement publié sur http://www.mediatoroscope.com
[4] Voir note 2 ci-dessus
[5] Informations et inscriptions sur http://cpmn.info/symposium/

Jean-Louis Lascoux
Invité

très jolie tablée… Et excellent travail préparatoire de notre Symposium… Félicitations à tous et merci pour votre implication 😉

Jérôme Messinguiral
Admin

L’été Indien nous a permis de passer aussi agréable physiquement qu’intellectuellement, les médiateurs professionnels près de Pau ont mis un point d’honneur sur la convivialité. Merci à vous.