La médiation par les pairs : clap de fin

0
1073

La cloche a sonné, c’est l’heure du bilan : retour sur une expérience d’un an avec deux classes de CM1/ CM2.

Episodes précédents :

 

Nous sommes le 27 juin et les élèves savent que je dois intervenir pour faire le bilan de cette année avec eux. Je remarque en montant les marches avant d’arriver en classe le silence qui règne et le calme contrastant avec le chahut qui régnait en septembre lors de mes premières interventions.

Je suis accueillie par des applaudissements… c’est surprenant et touchant.

Assis en cercle, nous prenons le temps de nous remercier et de faire tourner la parole. Voici ce qu’ils me disent : « Madame, maintenant on s’entend bien. On est solidaire. »

Ainsi ils ont réalisés beaucoup de projets comme une sortie de deux jours au Puy du Fou, un travail sur les émotions avec une association bordelaise « Bordeaux change de peau » et le tournage d’un film de A à Z (écriture, réalisation, montage etc)….

Je suis bluffée et fière d’eux. Je leur dis. Ces élèves ont grandit.

Les enseignantes les trouvent fatigués, c’est la fin de l’année, mais en même temps avec beaucoup d’énergie positive, une solidarité dans le groupe classe et un énorme travail sur les émotions a été réalisé.

La prise en compte de l’autre dans sa globalité leur a permis de faire des compromis même si « quelques fois c’est difficile quand même »… c’est eux qui le disent.

La remise en question de leur comportement notamment par rapport à la gestion des émotions a permis de mettre en place un contrat de comportement (institutrice – élève) et tout cela a induit de la valorisation, de la confiance en eux, un autre regard sur eux, de l’entraide (notamment sur ce qu’ils étaient capables de faire), le résultat : moins voir plus de dispute, beaucoup plus d’activités en groupe.

Les élèves sont souvent revenus sur le principe de justice et d’équité qui était important pour eux.

Le bilan est très positif et les enseignantes ainsi que la directrice de l’établissement ont donc sollicité mon intervention pour une nouvelle année à compter de septembre.

Il n’est plus à démontrer que la médiation a sa place en milieu scolaire tant sur la résolution des conflits et surtout sur la qualité relationnelle apportée. La recherche d’harmonie est complexe pour les enfants et les émotions qui les traversent sont décuplées et pas toujours comprises, ou bien accueillies. Avec des mots simples et des principes de qualité relationnelle tels que le médiateur les utilise en médiation, on s’aperçoit que les enfants se les approprient et sont outillés pour communiquer avec autrui.

L’utilité sociétale de la médiation professionnelle est ainsi démontrée, des enfants formés à la qualité relationnelle les appliquent, et ainsi évitent une partie des conflits.