Les Gilets Jaunes ? Une Leçon De Management

0
343

Le mouvement des “gilets jaunes” n’est pas une contestation homogène parce qu’il est l’occasion pour beaucoup de personnes d’exprimer ce qui ne va pas dans leur vie.

La répression qui frappe certains des manifestants de ce mouvement est la démonstration d’une incompréhension doublée d’un mépris qui accentuent la violence que ces personnes subissent habituellement en silence.

La tentative de contremanifestation (foulards rouges : une pitrerie politicienne, dirais-je) se présente désormais comme un échec, certes, mais surtout une désolation intellectuelle.

On ne peut plus diriger la France comme au 20ème siècle

Ce qu’il faut constater, par delà tout cela, c’est que les formations à la conduite des Hommes en France (et dans bien d’autres pays), ne parviennent pas à suivre l’évolution culturelle. On ne manage plus comme avant, qu’on se le dise dans les écoles de management et partout dans les grandes écoles où vont ceux qui font carrière en politique et ceux qui interviennent dans la direction des grandes entreprises.

Non seulement les années 1980 sont passées, mais, en plus, les styles de management apparaissent encore datés d’avant 1900. Chez trop de dirigeants encore, quand les choses ne vont plus du tout dans leur sens, l’esprit est au mépris de classe et à la contrainte. Ils pratiquent plus habilement l’art de la zizanie que celui de l’altérité. L’ère du Contrat social qui est imposée comme une fiction céleste est révolue : observez que c’est ce paradigme de la gouvernance, et plus précisément de l’autorité, qui est fondamentalement mis en cause.

Alors, soit nous pouvons avoir un progrès de civilisation, soit ce n’est pas la République mais le chaos qui est en marche…

Publié sur Forbes le 30 janvier 2019