Les activités des Médiateurs Professionnels en chiffres pour 2018

0
362

Les activités des Médiateurs Professionnels se développent. Voici des chiffres pour 2018

Le référentiel des Médiateurs Professionnels est celui de la qualité relationnelle, sans lequel tout tiers intervenant dans une situation conflictuelle se trouve placé en “gestionnaire de crise”. Les compétences des Médiateurs Professionnels vont ainsi de la la qualité relationnelle, notamment au travail (QRT), en passant par la résolution des conflits jusqu’à l’Entente Sociale.

Dans un précédent article (ici) nous avions évoqué le business du Médiateur Professionnel, ou comment son activité est rémunératrice. Dans celui-ci, il s’agit de l’étendue de l’activité du Médiateur Professionnel, allant de la résolution des conflits jusqu’à l’entente et l’entente sociale, en passant par la qualité relationnelle.

Une enquête en ligne

Au travers de l’observatoire national de la médiation, les personnes intéressées par le sujet peuvent répondre à une enquête sur ce qui fait la médiation, ceux qui font la médiation et ce que fait la médiation. 

C’est ainsi que les répondants notent en premier choix faire appel à un Médiateur Professionnel « pour construire ou maintenir la confiance avec leurs interlocuteurs ».  C’est-à-dire qu’ils considèrent comme pertinent l’intervention d’un tiers pour aider à construire un projet relationnel en l’absence de litige, ou bien de faire appel à un tiers pour anticiper la dégradation de la relation.

85 % DES REPONDANTS

ESTIMENT QUE la médiation professionnelle est une démarche favorable AU LIEU DE recourir à la justice.

Il apparaît donc nettement que le Médiateur, dans sa forme professionnelle, ne se contente pas de venir éteindre le feu dans la relation alors que la maison est déjà bien calcinée. Le besoin exprimé par les clients de la Médiation Professionnelle s’accordent sur le fait que le Médiateur Professionnel est qualifié pour intervenir bien en amont, dans une forme anticipatrice de la dégradation de la relation.

Des compétences en Ingénierie Relationnelle

C’est une spécificité qui nécessite des compétences en matière relationnelle. Le Médiateur Professionnel a suivi une formation spécifique dispensée exclusivement par l’EPMN[1], qui lui confère des compétences non pas dans le domaine juridique ou psychologique comme il est répandu d’entendre, mais bien dans ce qui construit une relation, ce qui fonde la confiance, ou ce qui va la dégrader, c’est-à-dire l’Ingénierie Relationnelle.

92,4 % des répondants

estiment que la médiation nécessite des compétenceS EN MATIERE D4ACCOMPAGNEMENT RELATIONNEL

le Médiateur Professionnel est un spécialiste de la relation. Il est formé à des processus, technique et méthodologie de l’Ingénierie Relationnelle.

La Médiation Professionnelle permet aux parties d’étendre leur liberté de décision, de s’exprimer et d’élaborer un projet relationnel. Elle permet d’aller par delà les contraintes que d’autres formes de médiation retiennent comme autant de limites. Elle n’est pas une application des lois, ni des référentiels normatifs ou des effets de la morale. La Médiation Professionnelle oeuvre dans la perspective d’une Entente, en amont de toute les modalités contractuelles qui n’en sont que des conséquences.

47 % attendent de la médiation

une aide à la réflexion et à la décision, de préférence à un conseil sur ce qu’ils devraient faire.

Ce phénomène de recherche d’autonomie est nouveau. La pratique de s’en remettre à autrui lors de difficultés relationnelles semblait un acquis. Désormais, les différences de pratiques et de résultats se propagent. Les clients font la différence entre arbitrage, conseil, expertise conciliation, médiation d’autorité, et Médiation Professionnelle.

Cette demande de plus en plus forte des clients qui font appel à la médiation, ouvre un champ bien plus large que la simple résolution d’un différend.

Des compétences transversales

Le Médiateur Professionnel œuvre ainsi aussi bien à la construction d’une relation, qu’à la restauration de celle-ci ou bien encore à la rupture consensuelle et définitive. Il intervient lorsqu’un projet relationnel est en question, que ce soit entre deux parties ou plus. Il décline son activité dans tous les domaines de la vie professionnelle et de la vie sociale. Il peut intervenir dans la mise en place :

  • d’une relation entre deux personnes ou un groupe en les formant à la qualité relationnelle dont il est l’expert, que ce soit dans le domaine de l’entreprise (QRT), de la famille, dans les associations, dans le sport…
  • d’un  groupe dont les membres ont un projet commun ou souhaitent le créer.

Egalement :

  • pour améliorer les interactions entre les personnes au sein du groupe en facilitant la mise en place de la confiance et du soutien mutuel.
  • auprès des instituteurs et institutrices comme auprès des enfants pour permettre cette instruction capitale autour du libre arbitre et de la libre décision pour aller vers une entente sociale.
  • pour résoudre tout type de différend ( entreprise, économie, famille, voisinage, consommation…)

Les activités des Médiateurs Professionnels (CPMN [2]) s’inscrivent plus largement dans une action citoyenne pour promouvoir l’Entente Sociale.

Dans le respect du Code d’éthique et de déontologie de la Médiation Professionnelle, les Médiateurs Professionnels peuvent promouvoir leur business. Les professions  réglementées bénéficient de cet avantage dans l’exercice de la Médiation Professionnelle.

Une profession ancrée dans des attentes actuelles

La Chambre Professionnelle de la Médiation et de la Négociation n’a pas un caractère ordinal. Son rôle est de garantir l’indépendance de ses adhérents relativement à toute forme d’autorité. Elle se différencie des regroupements associatifs créés par des professions réglementées qui revendiquent la médiation comme faisant partie de leurs prérogatives des :

  • avocats qui ont créé des centres de médiation rattachés au barreau de chaque TGI, et qui ont du mal à sortir de leur culture de parti pris et de juridiciarisation des relations humaines,
  • notaires qui se revendiquent médiateurs en raison de leur positionnement dans les affaires patrimoniales et qui ont du mal à se défaire de leurs habitudes de gestion, de traitement de dossiers et d’enregistrement d’actes,
  • experts exerçant auprès des tribunaux, qui confondent avec la position arbitrale que certains n’hésitent pas à s’attribuer en raison de leur absence d’intérêt dans un conflit impliquant leur spécialité.

Seuls ceux ayant pris le parti de devenir membre de la CPMN s’extraient de ces difficultés et assurent à leurs clients un travail de professionnel de la médiation.

Le champ de l’activité du Médiateur Professionnel est donc de l’entente sociale à la résolution de conflit en passant par la qualité relationnelle. Il s’étend jusqu’à l’accompagnement de projets relationnels et/ou la dynamique du changement.

Dès l’instant où nous interagissons avec l’Autre, le Médiateur Professionnel a toute sa place.

[1] L’Ecole Professionnelle de la Médiation et de la Négociation, forme les Médiateurs Professionnels à l’obtention du CAP’M, à la qualité relationnelle, et à l’ingénierie relationnelle. Elle développe des concepts spécifiques et novateurs pour former les accompagnants à permettre l’émergence du libre arbitre et de la libre décision.

[2] La Chambre Professionnelle de la Médiation et de la Négociation, basée à Bordeaux, n’est pas un Ordre, mais une organisation syndicale professionnelle dont l’objectif est de représenter les Médiateurs Professionnels. Organisation non gouvernementale, sa mission principale est la défense des intérêts matériels et moraux de ses membres. La CPMN est ouverte aux professionnels certifiés au travers de l’obtention du CAP’M. Elle s’est développée en France depuis 2001 avec diverses implantations internationales. Elle se distingue des autres organisations par sa position de précurseur, son Code d’Ethique et de Déontologie, et sa méthodologie qui s’applique aux conflits et pour le maintien, l’établissement, le rétablissement, pour le développement de la qualité des relations.

Recherche engagée sur les activités des Médiateurs Professionnels : Stéphane Seiracq, Charline Bascones, Patrick Jacquemard, acteurs du CREISIR

Poster un Commentaire

avatar