Quel est le projet de la médiation professionnelle ?

0
874

La charte des Médiateurs Professionnels vous dit tout au sujet du projet qui est porté par la Médiation Professionnelle. Bon, pour commencer, le principe général, c’est qu’une profession démontre sa légitimité dans son utilité sociétale. Ensuite, c’est vrai, il s’agit d’une profession hors du commun, hors des normes, hors des principes d’une pensée convenue : c’est la promotion de la liberté, une occasion d’apprendre à mettre en oeuvre la liberté de décision. C’est donc la première profession dont le socle n’est pas en lien avec la conception souverainiste liée au contrat social, mais dont l’ensemble du paradigme s’élève autour de l’exercice de la liberté. La profession de Médiateur est en dehors, c’est ce qui garantit sa posture de distanciation : indépendance, neutralité et impartialité, avec garantie de confidentialité.

Le sens de “Médiation Professionnelle” et “Médiateurs Professionnels”

Le terme de médiation ne signifie rien d’autre que l’intervention d’un tiers, un médiateur.

Le terme de médiation ne signifie rien d’autre que l’intervention d’un tiers, un médiateur. Par exemple, dans le cerveau, des “médiateurs” sont impliqués dans la transmission d’information chimique : des neuromédiateurs, nommés aussi “neurotransmetteur“. Le médiateur est ici un transmetteur. La notion de médiation, sur le plan traditionnel, est ainsi associée à la transmission de l’information. Il existe une proximité démontrable entre le rôle d’ambassadeur et celui de médiateur. De même, entre le rôle d’arbitre et celui de médiateur, le rôle de conciliateur et celui de médiateur, le rôle de négociateur et celui de médiateur, et de la même manière dans la spiritualité, avec la mise en scène d’un monde imaginaire, celui de prédicateur de n’importe quelle religion et le monde en question, avec son maître imaginaire, et le rôle de médiateur. Tout ceci explique le choix de la création de la Médiation professionnelle que j’ai fait en 1999 avec, dans la foulée, la Profession de Médiateur. Il s’agit de se démarquer d’un modèle de pensée qui n’innove rien, bien au contraire. Un modèle de pensée fuyant vers un type de fonctionnement si bien décrit par Georges Orwell dans 1984.

La charte des Médiateurs Professionnels ?

Elle est utilisable pour transmettre l’information générale sur la profession. Elle présente de manière synthétique le référentiel des Médiateurs Professionnels. Elle renvoie au Code d’Ethique et de déontologie de la profession de Médiateur, le CODEOME.

Les dix engagements du Médiateur Professionnel

  1. Agir pour faire connaître le Droit à la Médiation, notamment avec le Manifeste du Droit à la Médiation, afin de faire progresser la culture de la liberté de décision, la liberté d’expression et les savoirs de l’Ingénierie Relationnelle ;
  2. Promouvoir l’éthique, la posture d’altérité et le principe de non-discrimination ;
  3. Ne se soumettre à aucune pression et préserver son indépendance relativement à toute forme d’autorité ;
  4. Soutenir la liberté de décision des personnes pour leur projet relationnel, en toute neutralité relativement à tous les aspects des ententes et accords ;
  5. Intervenir en toute impartialité relativement aux enjeux et intérêts de toute nature ;
  6. Développer un processus garantissant la liberté d’expression des parties ;
  7. S’en tenir à une stricte confidentialité, en ne détenant aucun document relatif aux différends qu’il est amené à connaître et, hors accords des parties, en ne diffusant aucune information qui permettrait d’identifier des personnes impliquées ;
  8. Entretenir et mettre à jour ses compétences de la pratique de la Médiation professionnelle ;
  9. Répondre aux besoins d’aide de ses confrères ;
  10. Être un acteur sociétal de l’Entente et de l’Entente Sociale.

Les six impératifs de la Médiation Professionnelle

  1. Le Médiateur Professionnel a l’impératif de se référer au Code d’Éthique et de Déontologie des Médiateurs – CODEOME ;
  2. Le Médiateur Professionnel ne se réfère ni à la morale, ni au droit ni aux conceptions normatives : son instrumentation est rigoureusement celle de l’Ingénierie Relationnelle et ses processus sont ceux de la Médiation Professionnelle ;
  3. Le Médiateur Professionnel met en œuvre ses processus sans pression sur ses choix méthodologiques ou en vue des résultats de ses interventions ;
  4. Le Médiateur Professionnel a le droit de ne rien communiquer concernant les propos qui lui ont été tenus lors de ses interventions ;
  5. Le Médiateur Professionnel est légitime à refuser toute sollicitation de production d’information ou de statistiques pouvant permettre d’identifier des personnes ;
  6. Le Médiateur Professionnel salarié ne peut être tenu de participer à des interventions contraires au CODEOME.

Les quatre axes de la Plateforme de Revendications des Médiateurs Professionnels

  1. La reconnaissance du Droit à la Médiation
  2. La médiation du travail et du salariat
  3. La structuration de la profession, la définition des pré-requis de formation et des conditions d’exercice
  4. Le développement de la culture de la médiation