[Roman judiciaire] Angela Lopez, la finitude des jours imparfaits

0
396

L’environnement judiciaire a inspiré un roman à Angela LOPEZ, passionnée de littérature que j’ai eu le plaisir de rencontrer et qui m’a fait le plaisir de traduire mon livre « Pratique de la Médiation professionnelle » en portugais. Une fan de Corto Maltese ! Ensemble, nous avons donné des conférences. Maintenant qu’elle est devenue romancière, j’ai le plaisir de vous présenter son premier livre et déjà elle m’annonce qu’elle projette une suite…

La finitude des jours imparfaits

Voici un roman où les personnages se croisent, avec leurs histoires singulières, dans les labyrinthes d’un tribunal avec leur conflits internes et externes, avec leurs maladresses, leurs incongruences entre ce à quoi ils aspirent, ce qu’ils disent et ce qu’ils font.

Dans le décor d’un palais de justice procédurier les malentendus, les incompréhensions s’amplifient, chacun s’accroche à sa manière de voir le monde, de percevoir l’autre, à ses certitudes qui conditionnent leur recherche de justice.

Une justice différente pour la greffière en quête de sens à sa vie professionnelle et affective, pour l’avocate ambitieuse et belligérante qui voit toute tentative d’humanisation du système judiciaire comme une menace, pour un juge conciliateur, pour un psychologue tourmenté par ses propres traumas d’enfance.

Tous sont des héros de leur existence. Ils sont pris entre tensions, conflits, drames personnels, regrets, deuil du temps qui passe, des opportunités perdues. Ils se rencontrent, victimes et bourreaux d’eux-mêmes, englués dans leurs drames personnels, leurs dilemmes moraux et les limites du judiciaire face à la complexité et à la vulnérabilité des relations humaines.

Un roman qui a travers ces personnages invite à une réflexion sur le parcours du temps qui passe dans une finitude à subir ou comme aventure incessamment à vivre.

L’auteure : Angela LOPEZ a vécu entre la France et le Portugal. Passionnée par la littérature et parce que, comme l’écrivait Camus, elle a rapidement compris, à travers sa double culture linguistique, que « mal nommer les choses, c’est ajouter au malheur de ce monde« . Elle est titulaire du Certificat d’Aptitude à la Profession de Médiateur.

Elle a également traduit Pratique de la Médiation Professionnelle en Portugais. Elle a organisé des conférences et des séminaires, en plus de partager occasionnellement ses écrits sur son blog.