Espoirs de la médiation du secteur santé en 2023

0
842

Les « Espoirs de la Médiation » sont décernés chaque année pour distinguer les initiatives de promotion du droit à la médiation. Ils sont attribués à des personnes ou des entreprises qui favorisent le renforcement de l’exercice de la liberté de décision et la promotion du paradigme de l’entente. Cette année 2023, lors du Symposium de la profession de médiateur qui s’est tenu à Strasbourg, le secteur de la santé a particulièrement était distingué.

Groupe de Cliniques Louis Pasteur Nancy

Suite à un conflit qui perturbe la Clinique Louis Pasteur en 2022, son président Christophe Baillet décide de faire appel à la médiation professionnelle afin d’apaiser les relations. C’est avec Alain Gadreau, Médiateur Professionnel que cette médiation va se réaliser.

Après ce travail de médiation, Mr Baillet s’engage à réfléchir afin de trouver des solutions pour améliorer la qualité relationnelle dans la clinique. C’est ainsi que ces échanges l’ont amené à signer une convention Via Médiation en juillet 2023. Cette convention incarne la volonté d’apaisement et le projet de former les collaborateurs à l’ingénierie relationnelle.

Cet Espoir de la Médiation implémente la culture relationnelle et le développement de la qualité relationnelle au travail au sein du groupe Louis Pasteur.

AP-HP Département Santé, qualité de vie et conditions de travail (DSQVCT)

Les concepts d’ingénierie relationnelle et de médiation professionnelle répondent aux besoins changeants du management et notamment à l’hôpital où le fait de prendre soin des professionnels est indispensable pour prendre soin des patients en soutenant le développement de relations interpersonnelles saines et constructives au sein des organisations.

L’Espoir de la médiation décerné à Brigitte ECKERT, responsable du service de médiation interne au sein du DSQVCT (DRH- DAM AP-HP), vient récompenser l’implication des personnes dans les modes amiables de règlement des différends et soutenir la volonté de promouvoir la qualité relationnelle au travail en santé– la QR(Ts).

Selon Brigitte Eckert, médiateure interne : « Il s’agit d’engager l’AP-HP dans le dispositif Responsabilité Sociale de l’Entreprise mais aussi d’offrir l’opportunité à l’AP-HP de devenir le CHU pilote en la matière ». Cet événement marque une étape significative dans l’évolution de la profession de médiateur, qui répond aux besoins sociétaux croissants en matière de qualité relationnelle, de liberté de décision et de résolution de conflits en dehors des systèmes disciplinaires traditionnels.

Pharmacie du Nideck

Face au bouleversement social et au changement rapide et profond de l’exercice officinal que connaît la pharmacie d’officine, le Dr Nicolas NOLL, titulaire de la pharmacie du Nideck, à Niederhaslach, au sud de Strasbourg, a souhaité améliorer le dialogue social avec ses collaborateurs.  A cet effet, Il a sollicité Vincent TOSSA, formateur habilité de l’EPMN (École Professionnelle de la Médiation et de la Négociation) pour une formation QRT- une formation qui utilise les outils et les techniques de l’IRA (Ingénierie Relationnelle Appliquée) pour aider les pharmaciens à améliorer et diversifier leur communication, développer l’inclusion et la confiance dans leur organisation, prévenir les RPS et promouvoir l’entente et le bien-être de leurs salariés.

Le Dr Nicolas NOLL a reçu l’espoir de la Médiation pour sa politique RSE, et particulièrement grâce à la dimension des exigences humaines de l’approche managériale qu’il a mise en place au sein de l’équipe de 10 personnes qu’il dirige depuis 2013. Pour asseoir ce changement de paradigme, la pharmacie du Nideck, souhaite poursuivre cette dynamique à travers un processus de Labélisation QRTE (Qualité Relationnelle au Travail en Entreprise) dont l’objectif est d’atteindre l’excellence relationnelle.

GMSI84, service de prévention et de santé au travail

Le GMSI84 est un Service de Prévention et de Santé au Travail (SPSTI). Il a pour objet principal le suivi des salariés des entreprises du secteur privé et plus généralement l’accompagnement de celles-ci dans la prévention des risques professionnels.

Géraldine SIFFERMANN, médiateure professionnelle formée à l’EPMN, assure la fonction de « Responsable Qualité Relationnelle » depuis le début de l’année 2023. Ce sont les médecins du travail qui la mandatent pour intervenir auprès des entreprises. Les interventions sont adaptées aux difficultés rencontrées : de la clarification des situations, en passant par le diagnostic qualité relationnelle, les études SIC® (Structures des Interactions en Communication) et enfin la médiation professionnelle.

« L’Espoir de la Médiation » décerné au GMSI84 en 2023 apporte la reconnaissance d’une initiative tournée vers l’Entente et l’Entente sociale au sein des entreprises qui étaient, pour la plupart, démunies devant les difficultés relationnelles. Au-delà, cet « Espoir » ouvre la voie à d’autres services de prévention et de santé au Travail inter-entreprises ; ils sont plus de 200 en France.

L’Institut Camille Miret

L’Institut Camille Miret, une fondation actrice de la santé mentale du Lot depuis 1835
Association de loi 1901 d’intérêt général à but non lucratif, l’Institut Camille Miret (ICM) prend en charge des personnes souffrant de troubles psychiatriques ou psychologiques et des personnes en situation de handicap mental ou psychique, dans le département du Lot.

Exerçant dans le champ de la santé mentale, du handicap et de l’inclusion, l’Institut Camille Miret intervient dans les secteurs sanitaire, médico-social et social, répondant de la manière la plus adaptée au parcours de soins.

Mme Régine Lassale, au nom du conseil d’administration dont elle est Présidente, sur proposition de Mme Frédérique Yonnet-Quéry, Directrice Générale de l’ICM, a entériné la modification de la culture d’entreprise en intégrant la qualité relationnelle à tous les échelons. Une médiation a été réalisée et des formations à la Qualité Relationnelle des directeurs d’établissements et de cadres dirigeants sont dores et déjà en cours. Chacun a été accompagné en individuel sur leurs structures et interactions en communication pour les outiller et leur permettre de mettre en œuvre la qualité relationnelle.

Plus qu’un label, cette distinction présente une forte image auprès des salariés, des patients, des résidents et de l’ensemble de nos partenaires, d’une institution qui s’engage résolument dans un dialogue interpersonnel responsable.

Pour Frédérique Yonnet-Query, directrice générale de l’ICM :
« Il s’agit d’engager l’Institut Camille Miret dans le dispositif Responsabilité Sociale de l’Entreprise mais aussi d’offrir l’opportunité à l’Institution de devenir Institution pilote en la matière. Dans ce cadre, trois objectifs ont été identifiés :

  • Faire évoluer la culture managériale institutionnelle vers une approche contributive (gouvernance, management éthique, négociation, qualité du dialogue social et de la relation interprofessionnelle)
  • Participer de l’attractivité d’un territoire par l’innovation et l’entente sociale et devenir à ce titre, un site pilote.
  • Promouvoir les dispositifs de la médiation professionnelle, de la Qualité Relationnelle au Travail auprès des structures sanitaires, médicosociales et sociales de l’économie solidaire de la Fehap (Fédération des établissements hospitaliers et d’aide à la personne privés solidaires) ».