COMMUNIQUE DE PRESSE – MAI 2020 – Depuis plus de 6 mois, le système judiciaire tourne au ralenti en raison de circonstances exceptionnelles, mettant également à mal la profession d’avocat. Deux webinaires ont abordé ces problématiques en présence de médiateurs professionnels, de médiateurs professionnels avocats, d’avocats et de magistrats. Cela a également été l’occasion de mettre en lumière les différences entre médiation judiciaire et médiation professionnelle.

Avocats en sortie de crise, quelles solutions ?

Il est principalement question d’humain, que ce soit celui qui sollicite les services d’un avocat que celui qui porte la robe. La machine judiciaire ne va pas redémarrer à plein avant plusieurs mois, accélérant encore la transformation qui était nécessaire depuis plusieurs années. L’avocat ne doit plus se contenter de procédures, mais apporter une autre réponse aux conflits qui, pour la plupart, sont d’ordre relationnels. C’est un nouveau paradigme, celui de l’entente sociale.

Qui dit nouveau paradigme, dit aussi autre approche, autres méthodes à apprendre. En plus de ces connaissances en matière de droit, l’avocat de demain devra connaître les outils de la Qualité Relationnelle enseignés uniquement au sein de l’EPMN. Combiné à ses qualités de négociateur, l’avocat médiateur professionnel sera acteur du rétablissement de l’Entente entre individus en conflit. Il pourra aussi se prévaloir de la compétence de consultant en Qualité Relationnelle, susceptible de lui ouvrir de nouveaux horizons. Il portera aussi un courant de pensée rationnel, tranchant avec la médiation judiciaire promue dans les tribunaux.

Médiation professionnelle / Médiation judiciaire

De formation juridique, les médiateurs judiciaires sont dans une approche de contrat social. Celui-ci se réfère aux éléments de droit, avec leur dimension autoritaire et la contrainte faite aux personnes de suivre le contrat produit par un tiers. A l’opposé donc de l’Entente Sociale, paradigme propre aux médiateurs professionnels membres de la CPMN, qui replace les individus au cœur de la décision. Ce sont les personnes qui trouveront en elles la solution à leur conflit, grâce aux outils dispensés par les médiateurs professionnels.

Au-delà d’une solution de désengorgement des tribunaux, la médiation professionnelle est avant tout la réappropriation d’une liberté fondamentale, celle de la liberté de décision.

La médiation judiciaire en questions

A propos des organisations de la Médiation Professionnelle :

Le réseau de la Médiation professionnelle composé de l’EPMN, du CREISIR, de la CPMN et de ViaMediation, est à l’initiative de la Profession de Médiateur. La médiation s’est professionnalisée sous son impulsion. La médiation professionnelle est exclusive des membres de la CPMN. Elle est fondée sur les techniques d’ingénierie relationnelle. À l’opposé des pratiques de “gestion des conflits” elle est centrée sur la recherche et l’entretien la qualité relationnelle dans des perspectives d’entente sociale.