Des médiateurs professionnels se sont mobilisés pour apporter aux étudiants une relation d’aide dans cette situation où les mesures ont créé de l’anti-sociabilité, sans pour autant être toujours comprises au regard des risques et de l’étendue des conséquences sur les projets personnels et sociaux.

France 3 Nouvelle Aquitaine, dans un reportage d’Emilie Bersars et Anne-Laure Meyrignac (Montage Alexandra Cassar), a pointé que “les étudiants ont payé un lourd tribu durant les confinements successifs.”

Deux médiateures professionnelles ont apporté leur témoignage : Emmanuelle Ploux et Aude Wegrzin.

Le dispositif d’intervention des médiateurs professionnels piloté par Anny Lascoux depuis la Martinique, est toujours en place, avec prise de rendez-vous personnel. Le syndicat d’étudiants UNEF en a fait une présentation.

Plusieurs médias régionaux ont relayé cette information utile, voire indispensable pour permettre aux étudiants de retrouver, voire de trouver le sens à leur projet dans un contexte de malaise collectif.

L’application Médiation Professionnelle est à votre service :

Article précédentQue dites-vous de l’intelligence ?
Article suivantA propos de liberté
Avatar
"Je prends de l’avance sur les générations futures." Chercheur en Ingénierie relationnelle et médiation professionnelle - CREISIR. Directeur de publication de L'Officiel de la Médiation, initiateur de la Médiation Professionnelle et du droit à la médiation, auteur de "Pratique de la médiation professionnelle" (ESF Sciences Humaines), du Dictionnaire de la Médiation (ESF sciences Humaines), de "Et tu deviendras médiateur et peut-être philosophe" (Médiateurs Ed.), Président de l'EPMN. "... La vie ne m’a pas déçu ! Je la trouve au contraire d’année en année plus riche, plus désirable et plus mystérieuse..." Friedrich Nietzsche, Le gai savoir, aphorisme 324, 1882