Espoirs de la médiation judiciaire en Martinique

0
1905
Espoirs de la médiation, Rémi Delaunay Belleville, Jean-Louis Lascoux avec le 1er président Bruno Steinmann

A Fort-de-France, les médiateurs professionnels de la CPMN ont établi des relations avec la cour d’appel dès 2004, afin de proposer leurs services en vu de favoriser la résolution amiable des différends. Contrairement à beaucoup d’initiatives dans ce domaine, la motivation n’était pas placée dans la préoccupation dominante d’économies d’échelle au système d’état, mais d’apporter aux citoyens un outil visant à lui permettre de sauvegarder sa libre décision.

En Martinique, le recours à la médiation professionnelle est un projet qui a évolué avec le premier président de la cour d’appel Hervé Expert. Son successeur, Bruno Steinmann, déjà engagé dans l’évolution de la citoyenneté et le recours aux processus amiables de résolution des différends, a fait aboutir les relations. Lors d’une cérémonie à la cour d’appel, il a reçu officiellement les médiateurs professionnels.

Depuis juin 2013 à octobre 2013, douze affaires ont été confiées aux médiateurs. Elles ont toutes abouti à la cessation des différends.

Cette coopération entre médiateurs professionnels et système judiciaire est une première. Elle a relevé le niveau des résultats auquel les juges sont habitués et qui les a rendu plutôt sceptiques quant à la médiation sous sa forme habituelle.

C’est aussi dans la perspective d’une médiatisation de cette initiative réussie auprès des collègues du premier président Bruno Steinmann que cet Espoir de la médiation a récompensé une démarche très porteuse.